Παράκαμψη προς το κυρίως περιεχόμενο

La Grèce instaure la semaine de travail de six jours pour certains salariés

Published in Les Echos on
Peu avant le vote de cette 'loi travail', en 2022, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis avait qualifié le déclin démographique grec de 'bombe à retardement'. (Chine Nouvelle/SIPA)
Légende

Peu avant le vote de cette 'loi travail', en 2022, le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis avait qualifié le déclin démographique grec de 'bombe à retardement'. (Chine Nouvelle/SIPA)

Depuis lundi dernier, des entreprises grecques de services en continus peuvent imposer à leurs salariés 48 heures de travail par semaine. Un moyen pour le gouvernement pro business de Kyriakos Mitsotakis de lutter contre la crise de la productivité qui touche le pays depuis 2009.

En Grèce, tous les moyens sont bons pour relancer la productivité. La loi qui permet à certaines entreprises d'appliquer la semaine de travail de six jours fait partie d'un paquet de mesures votées à l'automne dernier. Le parti conservateur du Premier ministre Kyriakos Mitsotakis , Nouvelle Démocratie, les a mises en vigueur le 1er juillet 2024.

Alors qu'en Belgique la semaine de quatre jours fête bientôt ses deux ans, la Grèce a décidé d'opter pour les 48 heures par semaine. Pour l'instant, seuls les services à activité continue - 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 - et les entreprises qui sont confrontées à une charge de travail accrue y sont éligibles. Ces dernières, en cas de contrôle de l'inspection du travail, devront être capables de prouver cette « charge ». Les secteurs du tourisme et de la restauration, eux, ne sont pas concernés par cette mesure : les sociétés peuvent déjà l'appliquer dans des conditions particulières.

Pour les employés, le sixième jour est majoré à 40 % du salaire, et à 115 % si…