Aller au contenu principal

Le commerce au coeur du rapprochement entre la Grèce et la Turquie

Publié dans Les Echos le
La Grèce et la Turquie ont annoncé en décembre leur intention de « doubler » les échanges commerciaux d'ici cinq ans, pour atteindre 10 milliards de dollars par an. (Shutterstock)
Légende

La Grèce et la Turquie ont annoncé en décembre leur intention de « doubler » les échanges commerciaux d'ici cinq ans, pour atteindre 10 milliards de dollars par an. (Shutterstock)

Longtemps otages des tensions diplomatiques, les relations économiques gréco-turques n'ont décollé qu'à compter des années 2000. Le commerce pourrait offrir un nouvel allant : les deux pays ont convenu de doubler leurs échanges de 5 à 10 milliards de dollars.

C'est une adresse anonyme au début de l'avenue Ermou, la principale artère commerciale d'Athènes. Coincé entre un vendeur de gyros et un magasin de chaussures, le pas-de-porte n'offre aucune indication. C'est dans le hall d'immeuble qu'un panneau renseigne le visiteur : les locaux de Ziraat Bank sont au 5e étage.

Etablie à Athènes, Komotini, Rhodes et Xanthi depuis 2008, Ziraat Bank, l'une des principales banques turques, a une particularité : elle est la seule entreprise turque à posséder des bureaux sur le territoire grec. Longtemps otages des tensions diplomatiques entre Athènes et Ankara, les relations économiques entre les deux pays ont mis des décennies avant de décoller, et se résument surtout à des occasions manquées, malgré le potentiel.

Ponts

Cela pourrait évoluer, ces prochaines années. Dans le sillage du rapprochement gréco-turc des derniers mois, Recep Tayyip Erdogan et le Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, ont annoncé en décembre leur intention de « doubler » les échanges commerciaux d'ici cinq ans, pour…

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.