Les guides touristiques et l’Histoire:

15 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
Cuisine turque

Dans le palais de Topkapi à Constantinople, le sultan avec une surface extrêment grande consacrée aux cuisines. Les "cuistauds" étaient très nombreux et travaillaient sans relâche. Il y avait une très grande rigueur et une spécialisation des tâches ainsi que des métiers.

Les sultans invitaient de temps à autre des cuisiniers étrangers pour trouver de nouvelles inspirations. L'art culinaire était encensé.

Les pique-nique de l'aristocratie turque étaient somptueux.

Dans la cuisine turque, les saveurs naturelles sont respectées. Pour moi, c'est une des meilleures du monde. Les cuisines c'est comme la musique et tout le reste, ça voyage, ça revient, ça emprunte, ça s'influence.

Généralement, on mange mieux dans les restaurants turcs que dans les restaurants grecs. En plus, les plats sont exposés, on sait ce que l'on choisit.

profil sans photo
Re: Les guides touristiques et l’Histoire:

la cote d'Arur rest très belle en dehors de l'été à part Nice,je n'y étais pas retournée depuis 15 ans ,et c'est moins moche que l'espagne...et il ya encore beaucoup de jolies petites villes ex Eze ,Menton etc ps nous n'avons pas les memes chiffres pour le tourisme???

profil sans photo
Du tourisme

Comment peut-on dire que la Grèce est moins "envahie" par les touristes que les autres pays, qui peut dire de telles anneries???

La Grèce, dit Elpiniki, est le 14 ème pays touristique au monde mais ce qu'elle oublie de dire c'est que la France pour accueillir ces 60 000 000 de touristes a un territoire de 550 000 km2 à peu près.
Le territoire de la Grèce est non seulement plus petit mais est également très morcellé.

Il faut donc apprendre Elpiniki à relativiser le pouvoir des chiffres et à les confronter aux données propres à chaque pays.

Le tourisme est une source de revenus considérable pour la Grèce, mais il ne faut pas faire passer les impératifs économiques au détriment de ce qui peut paraitre comme un détail, aux yeux des capitalistes purs et durs, de la culture et de l'environnement.

Ce qui fait la Grèce c'est sa culture, son patrimoine, sa nature. Une trentaine d'années de tourisme sauvage, d'exploitation touristique de masse ont suffit pour détruire une partie du patrimoine et de la nature.
La Crète est un exemple type du massacre qui se perpétue chaque été.
Chersonnisos, un petit port jusque dans les années 80 est aujourd'hui un concentré de ce que le tourisme a de pire (destruction du patrimoine de la ville antique et mer polluée)

Je me rappelle il n'y a pas si longtemps en Crète on trouvait des coquillages sur toutes les plages: aujourd'hui les grands hotels rejettent tellement de saloperies en mer que c'est un miracle si on trouve encore aujourd'hui des coquillages.
Les pavillons bleus n'y font rien: la Grèce est peut-être le pays où la mer est la plus propre, mais par rapport au niveau des décénnies précédantes la mer est plus sale, c'est un fait....

VIVE LE TOURISME....

profil sans photo
Re: Les guides touristiques et l’Histoire:

il faut des lois et des reglementations strictes,un service de nettoyage........ des gens qui ne pensent pas qu'au profit et pensent un peu à leurs pays,ou en est le recyclage en Grèce. ? à katmandu qui est aussi devenu une vrai poubelle les canettes sont consignées pour que les touristes deguelasses ne les laissent pas dans la nature................en France à l'ile d'yeu le comité du tourism a organisé avec les touristes "un nettoyage des plages et l'ile d'Yeu reste ce qu'elle a toujours été un belle ile.................

Pages

Ça pourrait aussi vous intéresser...