Skip to main content

Ilie fonia (Moiroloï) - Kaiti Abavi

Profile picture for user el griego
Submitted by el griego on
Composer
Singer
First interpretation
Music style
Year

Chanson principale du film « Astrapogiannos » de Nikos Tzimas, avec Nikos Kourkoulos et Niki Triantaphyllidis, dont les paroles sont du poète Tassos Leivaditis interprétées par Kaiti Ambavi sur une musique signée Mimis Plessas. Le film est basé sur le roman du même nom de Petros Makedonas, qui à son tour est inspiré par la vie et l’œuvre d'Astrapogiannos, un nom avec lequel Giannos Dimitriou, un kleftès et plus tard armatole pendant l'occupation turque dans la seconde moitié du 18e s., est resté dans la tradition populaire, loué pour la bonté et la protection qu'il a fournies aux Grecs dans la région de Fokida, mais aussi la peur et la terreur qu’il inspirait aux envahisseurs turcs. Cependant, l'auteur du roman transpose l'histoire au début du 20e siècle dans le contexte du soulèvement de la paysannerie de Thessalie contre les grands propriétaires terriens, changeant le caractère national de l'histoire originale en une différence de classes avec une intention évidente d’en faire un mélodrame de propagande sociale.

Video URL
Ήλιε φονιά (Μοιρολόι)

Και πού να ρίξω το μεγάλο μου καημό
όπου θ’ ανοίξει η γης, θ’ ανοίξει η γης
και θα ραΐσει το βουνό

Ήλιε φονιά πως άφησες να γίνει το κακό
σκοτώσανε το σταυραετό
και τον αυγερινό
κάτω στο σταυροδρόμι σκοτώσανε το νιο
Παρασκευή μεγάλη σταυρώσαν τον Χριστό.

Και τα κορίτσια ρίξανε κάτω τα μαλλιά
για να πιαστείς αϊτέ, να πιαστείς αϊτέ
ν’ ανέβεις απ’ τη λησμονιά.

Ήλιε φονιά πως άφησες να γίνει το κακό
σκοτώσανε το σταυραετό και τον αυγερινό
κάτω στο σταυροδρόμι σκοτώσανε το νιο
Παρασκευή μεγάλη σταυρώσαν τον Χριστό.

Soleil meurtrier (Complainte)

Où vais-je jeter ma grande peine
là où la terre s'ouvre,
que la terre le fasse
que la montagne se fende.

Soleil meurtrier
tu as laissé le mal se faire
on a tué l'aigle et l'étoile du matin
là-bas au croisement
on a tué le jeune valeureux
le Vendredi Saint, on crucifie le Christ.

Les filles jettent les cheveux vers le bas
pour que l'aigle(le résistant) les agrippe
afin de remonter de l'oubli.

Soleil meurtrier
tu as laissé le mal se faire
on a tué l'aigle et l'étoile du matin
là-bas au croisement
on a tué le jeune valeureux
le Vendredi Saint, on crucifie le Christ

Be the first to rate this song