L'Union européenne approuve le plan d'austérité de la Grèce

calculette

"La Commission européenne soutient et fait confiance au Programme de stabilité et de croissance de la Grèce, tout en sachant les risques et difficultés de sa mise en application", a déclaré mardi à Bruxelles le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Joaquin Almunia, après la présentation du rapport de l'exécutif de l'UE qui place toutefois le plan d'économies de la Grèce sous surveillance.

"Je partage les plans ambitieux du gouvernement grec pour corriger les déséquilibres budgétaires", a notamment relevé M. Almunia, observant que la réussite de ces plans ambitieux inscrits dans le Programme dépendra du soutien de tous les groupes politiques et sociaux.

Insistant sur les changements majeurs devant être faits, le commissaire a cité le système de santé, la sécurité sociale, les marchés des biens et services, mentionnant le fait que la Grèce, tout comme le Portugal aussi, ont des problèmes majeurs au plan de la balance du commerce extérieur.

Comme attendu, la Commission européenne suivra de près la matérialisation du Programme, et si des écarts sont constatés dans les objectifs, le gouvernement grec doit être prêt à adopter des mesures supplémentaires, a annoncé M. Almunia.

Plus précisément, la Grèce devra présenter des rapports à la Commission faisant le point sur l'application du Programme, le 16 mars, puis le 16 mai et ensuite tous les trimestres.

En réponse à des questions de presse et invité à commenter ce qu'avait annoncé le premier ministre, Georges Papandréou, s'adressant à la Nation mardi soir, M. Almunia a confirmé que les réformes prévues vont dans la bonne direction, ce que reconnaît la Commission, recommandant qu'elles soient activées au cours des 3 premiers mois de l'année pour se concrétiser courant 2010.

En ce qui concerne la crédibilité des données statistiques de la Grèce, M. Almunia a souligné l'intention de la Commission de présenter un nouveau projet de dispositions législatives devant amplifier les compétences d'Eurostat, informant de plus qu'il a été décidé à Bruxelles de faire recours à la Cour européenne pour notification de données statistiques mensongère par les autorités grecques.

M. Almunia a été amené à répondre à une question sur les pressions qui sont exercées actuellement sur les marchés grecs pour corriger les déficits, déclarant que si le Programme de stabilité est suivi scrupuleusement, à long terme les marchés enregistreront le message et amélioreront leur attitude face à la Grèce.

Enfin, à une question sur les dites obligations européennes, sa réponse a été relativement réservée, M. Almunia estimant possible que ce point soit débattu au Conseil informel Ecofin prévu en Espagne courant avril.

Le ministère des Finances se félicite de l'adoption du Programme de stabilité par la Commission

Le ministère des Finances s'est félicité de l'adoption du Programme de stabilité et de croissance de la Grèce le jour même par la Commission européenne, souligne que ce développement, tout comme les annonces faites la veille par le premier ministre sur l'économie, attestent de la volonté et de la détermination du gouvernement de se soustraire au plus vite de la conjoncture difficile actuelle qu'imposent au pays les problèmes budgétaires et structurels de longue date et les pressions spéculatives.

En approuvant le Programme, souligne le communiqué du ministère, la Commission européenne procède en même temps à une série de recommandations dans le cadre de la procédure de déficit excessif (art. 126 par.9 du Traité) et l'amélioration des statistiques budgétaires.

Enfin, le ministère note que cette décision de la Commission conforte l'effort et la détermination du gouvernement de mettre en application un programme "mettant de l'ordre dans l'Etat" et de procéder très rapidement à une série de grandes ruptures et changements qui renforcent la transparence, la crédibilité et la durabilité des finances publiques, en même temps que le développement et la compétitivité de l'économie grecque.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...