Devant les Grecs d'Allemagne, Papandreou demande de faire des élections européennes un référendum contre le gouvernement

papandreou berlin

Le président du PASOK (parti socialiste grec), Georgios Papandreou, a donné un caractère de référendum aux prochaines élections européennes de juin 2009, s'adressant mardi soir à Berlin à un meeting de la communauté grecque d'Allemagne, reprenant par ailleurs son leitmotiv sur l'imminence d'élections nationales anticipées.

M. Papandreou a souligné que les élections européennes ont, pour la Grèce, un caractère de référendum, en faisant valoir que les Grecs disent à propos de la situation du pays "En voilà assez, trop c'est trop", et demandé aux Grecs de l'étranger de prendre part aux euro-élections afin qu'il y ait une forte présence de la Grèce et du PASOK.

A ce point, M. Papandreou, reprenant son thème favori depuis l'arrivée de la droite au pouvoir, n'a pas exclu la tenue d'élections législatives anticipées d'ici à l'échéance européenne, non pas parce que, a-t-il expliqué, le PASOK le demande, mais parce que la Grèce le demande afin de mettre fin à la crise que nous vivons aujourd'hui en économie, dans la société, une crise aussi de valeurs.

M. Papandreou a accusé le gouvernement d'être responsable que la Grèce entre sans défense dans la crise économique mondiale, soutenant toutefois à ce propos que la crise a commencé pour la Grèce bien plus tôt.

Selon le chef de file de l'opposition, tant la crise économique internationale que la crise grecque ont résulté des politiques néoconservatrices qui ont été suivies, dénonçant pour le cas de la Grèce tout au long de ces cinq dernières années, un manque de transparence, une concentration des richesses aux mains d'un petit nombre, sans omettre de se référer aussi à deux affaires qui ont fait la Une de l'actualité en 2008, ce qu'il a appelé le scandale du monastère Vatopediou du mont Athos et ses échanges fonciers avec l'Etat et le scandale des obligations à haut risque qu'avaient achetées des caisses d'assurance sociale.

Passant au programme du PASOK, M. Papandreou a souhaité mettre en relief quatre points fondamentaux, le traitement immédiat des problèmes des petits et moyens revenus et leur renforcement grâce à une juste redistribution, l'organisation correcte du système social, un modèle différent de développement sur la base du développement vert et, enfin, la répression de la bureaucratie en consolidant la transparence et le mérite.

S'adressant enfin plus particulièrement aux Grecs de l'étranger, M. Papandreou a souligné que l'objectif du PASOK est de recréer le lien de la Grèce avec l'Hellénisme de la diaspora qui a toujours tant offert à sa patrie. Aujourd'hui, a-t-il ajouté, avec les difficultés auxquelles nous sommes confrontés, nous avons encore plus besoin de l'aide des Grecs de la diaspora, alors qu'au sujet du vote des Grecs de l'étranger aux élections nationales depuis leur lieu de résidence, il a rappelé l'option du PASOK qui est de faire des circonscriptions séparées pour l'Hellénisme de la diaspora.

i-GR/ANA6MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire