Recul du tourisme en Grèce en janvier-octobre 2008

spiliotopoulos

Alors que salon du tourisme "Xenia" ouvre ses portes vendredi à Athènes, l'Institut de recherches et prévisions touristiques (ITEP) a publié jeudi les données sur la marche du tourisme grec sur la période janvier-octobre 2008, faisant apparaître les premiers indices de l'influence de la crise économique avec les arrivées de touristes étrangers en léger repli en Grèce comme chez tous ses concurrents européens directs.

Les arrivées de touristes par avion sont en baisse de 1,4% en Grèce, 1,3% en Espagne, 1,0% en Italie et 0,6% à Chypre. Cette évolution reflète la tendance négative sur les trois derniers mois, à savoir août à octobre. Seules la Turquie et la Croatie échappent à cette évolution en affichant des chiffres positifs.

Parmi les grandes destinations touristiques grecques, on relève -2,0% pour le Dodécanèse, -1,4% pour les îles Ioniennes et -0,4% pour la Crète. Exceptions positives, Cephalonia ( 15,1%), Myconos ( 3,8%), Chios ( 22,6%).

S'adressant jeudi à une cérémonie de remise de prix honorifiques promus par le salon du tourisme "Xenia" à des personnalités de l'espace de l'art et de la culture, le ministre du Développement touristique, Aris Spiliotopoulos, s'est dit convaincu que le tourisme grec fera preuve de ses résistances même en cette conjoncture économique internationale difficile.

M. Spiliotopoulos a également salué l'oeuvre du fondateur de "Xenia", Tassos Koumanis, qui a réalisé depuis 40 ans des idées novatrices importantes lesquelles ont marqué la branche du tourisme.

Le Salon Xenia ouvre ses portes vendredi au centre des expositions ExpoAthens. L'inauguration aura lieu à 13h.

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire