Sondages : la ND maintient son avance. Les Grecs ne veulent pas d'élections anticipées

La station de radio Skai et l'institut VPRC ont rendu public vendredi un sondage sur les intentions de vote des électeurs, qui fait apparaître un écart de 2,5% entre les deux grands partis, Nea Dimokratia obtenant 42%, le PASOK 39,5%, alors que les petits partis rassemblent 8% (KKE), LAOS (4,5%) et Synaspismos 3,5%. Par ailleurs 58% des réponses jugent positivement le premier ministre, Costas Caramanlis, 47% le président du PASOK, Giorgos Papandreou.


Selon l'enquête, réalisée entre les 7-8 mars sur un échantillon de 963 personnes, la majorité des interviewés se disent d'accord pour que le gouvernement de la ND aille jusqu'au bout de son mandat, 81% rejetant des élections anticipées considérant qu'elles ne sont pas dans l'intérêt du pays - ce taux comprenant un fort pourcentage d'électeurs du PASOK (70%).

A la question sur les écoutes téléphoniques, il est indiqué que 40% contre 32% des interrogés critiquent la façon dont le gouvernement a géré ce scandale, alors que les avis sont partagés (43% contre 43%) sur le fait de savoir si le gouvernement ne protégerait pas finalement les auteurs des écoutes.

M. Caramanlis reste encore dans ce nouveau sondage le plus apte à gouverner (48%), M. Papandreou obtenant en sa faveur 27% des réponses.

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire