Vers un consensus sur le nom de Macédoine-Skopje

molyviatis papandr

Le ministre des Affaires étrangères, Petros Molyviatis, entamera vendredi un cycle de rencontres d'information avec les chefs des partis politiques. Ces entretiens porteront sur les développements dans les questions de politique étrangère, y compris la question restée en suspens de l'appellation de la FYROM (l'ancienne République yougoslave de Macédoine). Selon les informations de presse, non démenties, l'ONU pourrait proposer dans la journée un accord sur le nom de République de Macédoine-Skopje.

Au sujet de l'appellation de la FYROM, le porte-parole par intérim du gouvernement, Evanghelos Antonaros, a affirmé "que la position du gouvernement grec pour la recherche d'un règlement adopté mutuellement dans le cadre de la procédure entamée à l'ONU est toujours valable", ajoutant encore que "les efforts se poursuivent à un rythme accéléré après une perte de temps de trois ans".

Interrogé si le Conseil des chefs de parti se réunira sous la présidence du chef de l'Etat, en cas d'un éventuel changement de position, M. Antonaros a répondu que "le gouvernement étudiera cette possibilité, si cela s'avère nécessaire".

Ce vendredi matin, le porte-parole du ministère des Affaire étrangères, M. Koumoutsakos, interrogé sur des publications de la presse athénienne faisant état d'un accord imminent sur la proposition de l'ONU autour du nom "République de Macédoine-Skopje", a dit que "ces informations n'étaient pas hors de réalité".

La Grèce a proposé récemment comme appellation pour l'ancienne République yougoslave de Macédoine, le nom de Nouvelle République de Macédoine-Skopje et pourrait donc approuver le compromis autour d'une appellation simplifié de République de Macédoine-Skopje.

Reste à savoir, si le gouvernement approuvera de son côté un compromis qui lui ouvrira les portes de la reconnaissance internationale et la voie de l'Union européenne, où s'il persistera à défendre jusqu'au bout l'appellation constitutionnelle de République de Macédoine pour satisfaire sa petite composante nationaliste.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire