Renforcement du contrôle des importations illégales en Grèce

Le ministre du Développement, Dimitris Sioufas et les organisations professionnelles se sont entretenus lundi des perspectives et problèmes dans les secteurs d'activités commerciales, de la transformation et des importations exportations en vue d'une meilleure coordination ministères - organismes professionnels qui devraient aboutir à certaines décisions pratiques d'application immédiate concernant en particulier les contrôles des produits entrés illégalement dans le pays.


Il a été ainsi décidé par l'ensemble des intervenants de veiller strictement au respect de la législation grecque et communautaire du point de vue de la qualité des produits, de la sécurité et de la protection de l'environnement, de multiplier les contrôles plus sévères des services ministériels compétents dans les douanes, les services fiscaux et au plan des relations de travail, de faire agir de concert les initiatives des secteurs public et privé, et ce en vue de l'amélioration et protection du commerce grec.

Outre le ministre, participaient à cette réunion le secrétaire d'Etat à l'Economie et aux Finances, Adam Regouzas, les Secrétaire Général du ministre du Développement, Spyros Papadopoulos (Industrie) et Dimitris Vrettakos (Commerce), le président de la Confédération nationale du Commerce grec, Dimitris Armenakis, le président de l'Organisation grecque des PME et de l'artisanat (EOMMEX), M. Scandalis entre autres.

Comme l'a déclaré M. Sioufas, ces décisions et celles qui devraient suivre sont la preuve que l'"Etat est présent, qu'il est vigilant".

Une réunion analogue avait eu lieu le 27 décembre au ministère du Développement permettant un accord sur la création d'un groupe de travail permanent chargé des questions dans le secteur textile / prêt - à - porter, des soutiens dynamiques aux programmes des PME via EOMMEX, mais aussi ELKEDE (Centre national du cuir, technologie et design) et ETAKEI (Société de développement technologique du textile), surveillance accrue des importations de textile / prêt - à - porter et enfin en général des mesures plus offensives de politiques commerciales.

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire