Erdogan lâche du lest sur l'extension de l'Union douanière de la Turquie avec Chypre

Le Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan, s'est dit optimiste que la Turquie obtiendra une date d'ouverture de négociations d'adhésion avec l'UE lors du Conseil européen des 16-17 décembre, dans une interview accordée à la chaîne de télévision publique grecque NET où il a annoncé l'accéptation par la Turquie de l'extention de l'Union douannière à tous les nouveaux pays-membres de l'UE, se réfusant toutefois d'aborder la question de la reconnaissance de la République de Chypre.

A cette occasion, M. Erdogan a soutenu qu'Ankara "a donné son approbation à l'extension de l'Union douanière de la Turquie avec tous les nouveaux Etats membres, y compris 'Chypre du Sud' (mentionnant en ces termes la République chypriote)", alors qu'il a ensuite énuméré les avantages qui résulteront pour l'UE de l'adhésion de la Turquie. "L'adhésion de la Turquie à l'UE garantira la coexistence des cultures afin que l'UE devienne une puissance mondiale", a-t-il noté.

Dans une autre interview accordée à la chaîne de télévision privée grecque MEGA, M. Erdogan a soutenu une nouvelle fois que son pays a étendu son Union douanière avec les dix nouveaux Etats membres, dont "Chypre du Sud", alors qu'interrogé sur la perspective de reconnaissance de la République chypriote par Ankara, il s'est contenté de noter que "la Turquie décidera de ses prochains pas au cours des négociations qui seront décidées le 17 décembre".

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire