Etats Généraux de la francophonie en Grèce. Grande soirée d'ouverture au Megaron Mousikis

megaro mousikis

Ouverture en grande pompe des Etats Généraux de la francophonie en Grèce qui démarreront avec une grande soirée au Palais de la Musique le 2 décembre. Outre la venue à Athènes d'Abdou Diouf, Secrétaire général de l'OIF, la présence du gouvernement grec, le Premier ministre Costas Caramanlis en tête, s'annonce nombreuse pour marquer l'entrée de la Grèce dans l'Organisation internationale de la Francophonie, en qualité d'Etat associé. Mais aussi une pléiade de personnalités qui par leur activité économique, scientifique ou culturelle ont contribué à illustrer la relation de la Grèce avec la langue française.

Le ministre grec de l'Education nationale et des Cultes, Marietta Yannakou, donnera lundi 22 novembre une conférence de presse en présence du Secrétaire d'Etat aux affaires étrangères Takis Skandalakis, pour annoncer l'entrée prochaine de la Grèce dans l'Organisation internationale de la Francophonie, en qualité d'Etat associé, et dans la perspective de la tenue des Etats généraux de la Francophonie à Athènes (2-5 décembre 2004).

La Grèce a déposé sa candidature à l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), qui compte 51 membres et quatre Etats observateurs. Ce dossier va être examiné au cours du Sommet de l'OIF à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, en Afrique de l'Ouest, les 26 et 27novembre 2004.

La soirée d'ouverture

Les Etats généraux de la francophonie démarreront à Athènes le 2 décembre à 18h30 par une grande soirée au Megaron Mousikis par une allocution du Premier ministre grec, Costas Caramanlis, suivi des allocutions de Abdou Diouf, Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, de Marietta Yannakou, ministre de l’Education et des cultes, de Prokopis Pavlopoulos, Ministre de l’Intérieur, de Fani Palli-Petralia, ministre déléguée à la Culture, de Mme Tambaki, présidente du comité scientifique du 5ème congrès panhellénique des professeurs de français et d'Erik Orsenna, écrivain et membre de l’Académie française. La soirée sera présentée et animée par les journalistes Irène Nikolopoulou et Giannis Pretenderis.

Après un bref entracte musical, suivront les témoignages du public et des personnalités comme Teresa Kerasidou, Hélène Ahrweiler, Nikos Aliagas, Laokratia Lakka, Ulysse Kyriakopoulos, Mania Karaïtidis, Rodi Kratsa, Spyros Kapralos, Katerina Didaskalou et Mikis Theodorakis.

Vient ensuite un spectacle d'humoristes des différents pays de la francophonie : Tex de France, Rachida Khalil du Maroc, François Silvan de Suisse, Nae Lazarescu et Vasile Muraru de Roumanie et Eric Bouvron de l'Afrique du Sud. La francophonie grecque sera présente avec Georges Mitsikostas.

La soirée se terminera par un duo de Nana Mouskouri et de Sakis Rouvas ! et, après un buffet francophone, elle se poursuivra jusqu'à tard dans la nuit à l'Institut Français d'Athènes.

Les forums

Les journées suivantes seront beaucoup plus studieuses avec le congrès annuel des professeurs du français en Grèce, et des nombreux forums et tables rondes.

A noter le forum de la Presse et des Médias, 3 décembre à 13h au Musée d’art byzantin, présidé par Georges Gros, Secrétaire général de l'Union internationale de la Presse Francophone (UPF), et par Irène Nikolopoulou, Présidente de la section grecque de l’UPF, pour un échange de vues informel sur les potentialités offertes par l’adhésion de la Grèce à l’Organisation internationale de la Francophonie, et sur les engagements qui en découlent, avec des interventions de professionnels de la presse, dont les allocutions de Panos Panayotopoulos, Ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Panos Livadas, Secrétaire général à la Presse, chargé de l’information, Théodore Pangalos, député, ancien Ministre des Affaires étrangères, Rodi Kratsa, députée européenne, et Michalis Papayannakis, ancien député européen et universitaire (modérateur Petros Papaconstantinou, journaliste de Kathimerini).

Deux tables rondes auront lieu en parallèle : Henri Bouvier, directeur du bureau de l’AFP à Athènes, Laurent Passicousset, journaliste–formateur de l’Ecole supérieure de journalisme de Lille, Thanassis Tegopoulos, éditeur d’Eleftherotypia, Nikos Bakounakis, rédacteur en chef de To Vima et Constantin Karoubalos, professeur à l’Université d’Athènes, se réuniront autour de Giannis Diakogiannis, journaliste de Ta Nea, pour débattre de "La Presse francophone, une autre manière de voir", tandis que Arnaud Genestine, TV5, Georges Lory, Directeur des relations internationales de RFI, Pavlos Tsimas, journaliste de Mega, et Athanassios Evanghelou, fondateur du site info-grece.com, évoqueront autour du modérateur Georges Kapopoulos, journaliste d’ERT, le "Pluralisme audiovisuel".

La "dimension francophone dans le développement économique" sera abordée lors d'une session qui se tiendra à l'hôtel Novotel le vendredi 3 décembre 2004, de 12h00 à 14h00 avec le Maire d’Athènes Dora Bakoyannis en invitée d’honneur.

L'Ancien Gouverneur de la Banque Nationale de Grèce et Président pour la Grèce du Forum Francophone des Affaires M. Germidis ouvrira la session avant que Yves Dupire, responsable des opérations Grèce du Groupe Accor, Lise Rapin, Directrice Guest Inn, et Claude Maire, Directeur Général AIR France n'interviennent sur "Le tourisme, pilier du développement économique"

Après une pause, la session reprendra, cette fois sur le thème de "La formation, catalyseur du développement des hommes" avec Stylianos Amaryanakis, Directeur Général Institution d’Etudes Francophones – IDEF, Jean-Jacques Bertrand-Vigne, Président honoraire Section Grèce des Conseillers du Commerce Extérieur et Sophie Renard, Conseiller Emploi-Formation Section Consulaire de l’Ambassade de France à Athènes. Maître Pascal Gourdain, Avocat d’Affaires tirera les conclusions de la session.

Le programme définitif et détaillé des Etats Généraux de la Francophonie sera disponible dans la zone téléchargements d'iNFO-GRECE à partir de mardi prochain, alors que la semaine suivante, l'équipe iNFO-GRECE s'installera pour l'occasion dans son bureau athénien à l'Institut Français d'Athènes pour couvrir le déroulement en direct des trois journées.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire