Le gouvernement grec renforce le contrôle des collectivités locales

Le Premier ministre, Costas Simitis, à l'issue d'une réunion du Conseil des ministres consacré au dossier des autorités locales, jeudi, s'est engagé à promouvoir le règlement des dettes des municipalités ; en contre-partie, un nouveau cadre de fonctionnement des entreprises municipales et un nouveau code pour les collectivités locales comportant un contrôle obligatoire de leurs finances sera promu en septembre.


"Les municipalités, parce que la conjoncture change, doivent être en mesure de faire face aux exigences de notre époque, accélérer le développement local, prendre toutes les initiatives nécessaires pour répondre au rôle revalorisé qu'elles ont en vertu de la Constitution et des politiques de l'UE", a affirmé M. Simitis, avant de préciser que le nouveau code pour les collectivités locales sera déposé au Parlement en automne, une fois que se terminera la concertation avec l'Union des municipalités et communes de Grèce (KEDKE).

"Le système centré sur la personne du maire qui existe aujourd'hui a épuisé ses limites, et c'est pour cela que nous réaménageons le profil interne de la municipalité. Nous revalorisons le conseil municipal, la commission municipale, et nous consacrons la démocratie au sein de l'autorité municipale - en renforçant par-là la légitimité des élus municipaux, mais aussi l'efficacité de leur action", a poursuivi M. Simitis, en mettant l'accent sur les impératifs de flexibilité des structures municipales en fonction des caractéristiques et exigences spécifiques de chacune des régions.

Par ailleurs, le Premier ministre a tenu à faire une mention spéciale sur les deux axes-clés de fonctionnement des collectivités locales aujourd'hui, à savoir les priorités de décentralisation et de transparence.

"Le contrôle des collectivités locales, tant préventif que répressif, devient obligatoire. Parce que pour nous, la transparence constitue un principe fondamental de fonctionnement des municipalités, et que nous voulons contrôler, tout comme les municipalités elles-mêmes, les (cas de) gaspillages et de mauvaise gestion", a-t-il proclamé.

Par ailleurs, M. Simitis s'est engagé à ce que le gouvernement finance les nouvelles compétences confiées aux municipalités (police municipale, centres d'information du public, programmes d'aide à domicile), alors qu'il a annoncé que le programme spécial en faveur du développement local deviendra une "institution permanente" avec des financements réguliers à partir d'actions spéciales des ministères aujourd'hui dispersées.

Enfin, il a été également question du projet de constituer des administrations métropolitaines pour les deux plus grandes villes de Grèce, Athènes et Thessalonique.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire