L'immigration en Grèce

Sommaire 

Après avoir reçu des centaines de milliers de migrants des pays de l'ex-block soviétique à partir de 1988, puis une autre vague d'immigration après l'ouverture des frontières avec l'Albanie en 1992, la Grèce fait face depuis 2008 à un autre afflux d'immigrés, cette fois en provenance de l'Afrique et des zones en guerre au Proche Orient ; phénomène qui explose à partir de 2015. iNFO-GRECE analyse les données statistiques les plus à jour et vous présente l'évolution des flux migratoires ainsi que la situation actuelle.

Immigration légale

En Grèce, 564 608 personnes de nationalité étrangère étaient détenteurs d'un titre de séjour valable au 31 décembre 2017. Elles étaient 522 752 en 2008, soit une différence de 41 856 personnes (+8 %).

Résidents érangers avec un permis de séjour valable entre 2008 et 2017.

Avec 383 371 ressortissants Albanie est le premier pays de provenance des résidents légaux en Grèce, représentant 67,90 % de l'ensemble des personnes disposant d'une carte de séjour en 2017.

Résidents étrangers réguliers en Grèce
par pays d'origine
RangNationalitéPersonnes%
1Albanie383 37167,90
2Géorgie20 1263,56
3Ukraine19 4023,44
4Pakistan17 7103,14
5Russie15 3152,71
6Inde14 2582,53
7Égypte12 4752,21
8Philippines11 2041,98
9Moldavie8 3671,48
10Bangladesh7 9701,41
11Chine7 3521,30
12Arménie6 4291,14
13Syrie5 8361,03
14Serbie3 7520,66
15États-Unis2 7200,48
16Turquie2 5730,46
17Nigéria2 2900,41
18Macédoine du Nord1 4230,25
19Liban1 3720,24
20Biélorussie1 3280,24

Top 20 des pays de provenance des migrants (hors Union européenne) en Grèce, détenteurs d'un titre de séjour valable en 2017.

Immigration illégale

Ressortissants étrangers reperés en situation illégale entre 2008 et 2018.

En 2018, il y avait 93 365 migrants en situation irrégulière en Grèce, en augmentation de 25 255 (+37 %) sur l'année précédente.

Avec 17,19 % de l'ensemble des résidents illégaux, la Syrie est le premier pays de provenance des migrants. Avec Irak et Afghanistan ils représentent 46,29 % des migrants illégaux présents en Grèce en 2018.

Répartition de l'immigration illégale en Grèce
par pays d'origine
RangNationalitéPersonnes%
1Syrie16 04517,19
2Irak13 86514,85
3Afghanistan13 30514,25
4Albanie11 19011,99
5Pakistan10 14510,87
6Turquie8 9009,53
7Iran2 5552,74
8Territoire palestinien2 3152,48
9Bangladesh2 0552,20
10Congo (Kinshasa)1 3651,46
11Somalie1 3151,41
12Cameroun1 2451,33
13Algérie1 1051,18
14Géorgie9000,96
15Érythrée6950,74
16Égypte6900,74
17Congo (Brazzaville)6000,64
18Maroc5750,62
19Libye5200,56
20Yémen4300,46

Top 20 des pays de provenance des migrants en situation irrégulière en Grèce en 2018.

Demandes d'asile

Demandeurs et primo-demandeurs d'asile provenant d'un pays autre que les 28 pays de l'Union européenne et décisions de première instance sur les demandes entre 2008 et 2018.

66 965 demandes pour bénéficier du droit d'asile ont été enregistrées en Grèce en 2018, en augmentation de 8 315 (+14 %) sur l'année précédente. La même année, 32 340 décisions de première instance ont été rendues, dont 15 210 positives (47 %) et 17 130 demandes rejetées (53 %).

Avec 20,00 % de l'ensemble des demandes pour bénéficier du droit d'asile, Syrie est le premier pays de provenance des demandeurs d'asile. Avec Afghanistan et Irak ils représentent 52,34 % des demandeurs d'asile auprès des autorités grecques en 2018.

Répartition des demandeurs d'asile en Grèce
par pays d'origine
RangNationalitéPersonnes%
1Syrie13 39020,00
2Afghanistan11 93017,82
3Irak9 73014,53
4Pakistan7 74511,57
5Turquie4 8357,22
6Albanie3 3204,96
7Iran1 7652,64
8Bangladesh1 5502,31
9Territoire palestinien1 5202,27
10Congo (Kinshasa)1 4702,20
11Géorgie1 4602,18
12Cameroun1 0451,56
13Égypte1 0451,56
14Algérie8951,34
15Somalie7201,08
16Chine4100,61
17Maroc4050,60
18Stateless3650,55
19Érythrée3300,49
20Yémen3100,46

Top 20 des pays de provenance des demandeurs d'asile en Grèce en 2018.