L'immigration en Grèce

Sommaire 

Après avoir reçu des centaines de milliers de migrants des pays de l'ex-block soviétique à partir de 1988, puis une autre vague d'immigration après l'ouverture des frontières avec l'Albanie en 1992, la Grèce fait face depuis 2008 à un autre afflux d'immigrés, cette fois en provenance de l'Afrique et des zones en guerre au Proche Orient ; phénomène qui explose à partir de 2015. iNFO-GRECE analyse les données statistiques les plus à jour et vous présente l'évolution des flux migratoires ainsi que la situation actuelle.

Immigration légale

En Grèce, 573 883 personnes de nationalité étrangère étaient détenteurs d'un titre de séjour valable au 31 décembre 2018. Elles étaient 522 752 en 2008, soit une différence de 51 131 personnes (+10 %).

Résidents érangers avec un permis de séjour valable entre 2008 et 2018.

Avec 379 579 ressortissants Albanie est le premier pays de provenance des résidents légaux en Grèce, représentant 66,14 % de l'ensemble des personnes disposant d'une carte de séjour en 2018.

Résidents étrangers réguliers en Grèce
par pays d'origine
RangNationalitéPersonnes%
1Albanie379 57966,14
2Géorgie22 1343,86
3Pakistan19 5473,41
4Ukraine19 3903,38
5Russie15 6742,73
6Inde14 4172,51
7Égypte12 6172,20
8Chine11 6712,03
9Philippines11 4001,99
10Bangladesh9 2071,60
11Moldavie8 0631,40
12Arménie6 4131,12
13Syrie5 7531,00
14Serbie3 7420,65
15Turquie3 3860,59
16États-Unis2 8280,49
17Nigéria2 5890,45
18Iran1 5960,28
19Liban1 4790,26
20Macédoine du Nord1 3950,24

Top 20 des pays de provenance des migrants (hors Union européenne) en Grèce, détenteurs d'un titre de séjour valable en 2018.

Immigration illégale

Ressortissants étrangers reperés en situation illégale entre 2008 et 2018.

En 2018, il y avait 93 365 migrants en situation irrégulière en Grèce, en augmentation de 25 255 personnes (+37 %) sur l'année précédente.

Avec 17,19 % de l'ensemble des résidents illégaux, la Syrie est le premier pays de provenance des migrants. Avec Irak et Afghanistan ils représentent 46,29 % des migrants illégaux présents en Grèce en 2018.

Répartition de l'immigration illégale en Grèce
par pays d'origine
RangNationalitéPersonnes%
1Syrie16 04517,19
2Irak13 86514,85
3Afghanistan13 30514,25
4Albanie11 19011,99
5Pakistan10 14510,87
6Turquie8 9009,53
7Iran2 5552,74
8Territoire palestinien2 3152,48
9Bangladesh2 0552,20
10Congo (Kinshasa)1 3651,46
11Somalie1 3151,41
12Cameroun1 2451,33
13Algérie1 1051,18
14Géorgie9000,96
15Érythrée6950,74
16Égypte6900,74
17Congo (Brazzaville)6000,64
18Maroc5750,62
19Libye5200,56
20Yémen4300,46

Top 20 des pays de provenance des migrants en situation irrégulière en Grèce en 2018.

Demandes d'asile

Demandeurs et primo-demandeurs d'asile provenant d'un pays autre que les 28 pays de l'Union européenne et décisions de première instance sur les demandes entre 2008 et 2018.

77 280 demandes pour bénéficier du droit d'asile ont été enregistrées en Grèce en 2018, en augmentation de 10 315 personnes (+15 %) sur l'année précédente. La même année, 32 700 décisions de première instance ont été rendues, dont 17 350 positives (53 %) et 15 350 demandes rejetées (47 %).

Avec 100,00 % de l'ensemble des demandes pour bénéficier du droit d'asile, EXT_EU27_2019 est le premier pays de provenance des demandeurs d'asile. Avec Afghanistan et Syrie ils représentent 144,88 % des demandeurs d'asile auprès des autorités grecques en 2018.

Répartition des demandeurs d'asile en Grèce
par pays d'origine
RangNationalitéPersonnes%
1EXT_EU27_201977 280100,00
2Afghanistan23 83030,84
3Syrie10 85514,05
4Pakistan7 1409,24
5Irak5 7407,43
6Turquie3 8054,92
7Congo (Kinshasa)3 6054,66
8Albanie3 0553,95
9Bangladesh2 5253,27
10Iran2 3903,09
11Somalie2 2752,94
12Territoire palestinien2 1552,79
13Égypte1 8802,43
14Géorgie1 6052,08
15Cameroun8701,13
16Algérie5500,71
17Chine4100,53
18Inde3750,49
19Ghana3450,45
20Stateless3200,41

Top 20 des pays de provenance des demandeurs d'asile en Grèce en 2018.