Le chômage en Grèce

Sommaire 

Au 4e trimestre 2018, il y avait en Grèce 866 000 personnes sans emploi en diminution de -0.6 % sur le trimestre précédent. Ils représentent 18,3 % de la population active, pendant que la moyenne du chômage dans l'Union européenne (28 pays) était de 6,7 %, soit un écart de 11,6 points.

Evolution du chômage en Grèce

Evolution du chômage en Grèce entre 1998 et 2018 exprimé en % de la population active, en regard de la moyenne de l'Union européenne (UE28). Données trimestrielles désaisonalisées.

Définition de la personne sans emploi par Eurostat : est considérée chômeur toute personne âgéé de 15 à 74 ans (de 16 à 74 ans en ES, en IT et au Royaume-Uni) qui n'était pas employée pendant la semaine de référence, avait activement cherché du travail au cours des quatre dernières semaines et était prête à commencer à travailler immédiatement ou dans deux semaines.

Le chômage grec en 2018 comparé à celui des autres pays de l'Union européenne

Le chômage dans les différents pays de l'UE au 4e trimestre 2018.

Au 4e trimestre 2018, avec un chômage à 18,3 %, la Grèce se classe 1er dans l'ordre des pays de l'Union européenne ayant le taux le plus élevé des sans emploi.

Taux de chômage dans les régions grecques

Le taux de chômage en Grèce par région en % de la population active (données 2017)

A l'intérieur du pays, d'importantes inégalités existent parmi les différentes régions grecques. Le chômage de « Dytiki Makedonia » qui présente le taux le plus élévé (29,10 %) est 1,82 fois le taux de « Notio Aigaio » (16,00 %) qui est la région avec le taux de chômage le plus faible de Grèce.

Le chômage des jeunes Grecs

Evolution du chômage des jeunes en Grèce entre 1998 et 2018 exprimé en % de la population active, en regard de la moyenne de l'Union européenne (UE28). Données trimestrielles désaisonalisées.

Il y avait 95 000 jeunes âgés de moins de 25 ans qui étaient sans emploi au 4e trimestre 2018 en Grèce, représentant 39,4 % de la population active de cette tranche d'âge, pendant que la moyenne européenne (EU 28 pays) était de 14,9 %, soit un écart de 24,5 points.

Le chômage des jeunes en 2018 dans les pays de l'Union européenne

Le chômage des jeunes de moins de 25 ans dans les différents pays de l'UE au 4e trimestre 2018.

Au 4e trimestre 2018, avec un chômage des jeunes à 39,4 %, la Grèce se classe 1er dans l'ordre des pays de l'Union européenne ayant le taux le plus élevé des jeunes de moins de 25 ans sans emploi.

Le chômage hommes/femmes en Grèce

Evolution du chômage des hommes et des femmes en Grèce entre 1998 et 2018 exprimé en % de la population active. Données trimestrielles désaisonalisées.

Il y avait 381 000 hommes et 486 000 femmes qui étaient sans emploi au 4e trimestre 2018 en Grèce, représentant respectivement 14,4 % de la population active masculine et 23,3 % de la population active féminine, soit un écart de 8,9 points entre les deux sexes. Chez les moins de 25 ans, l'écart femmes-hommes est de 8,4 points. Sur l'ensemble des demandeurs d'emploi, les femmes représentent 56 %, tandis que les hommes forment le restant 44 %.

Répartition hommes / femmes au chômage en Grèce

Le chômage de longue durée en Grèce

Evolution du chômage de longue durée en Grèce entre 1998 et 2017 exprimé en % de la population sans emploi, en regard de la moyenne de l'Union européenne (UE28). Données annuelles.

72,8 % des demandeurs d'emploi en Grèce, soit 747 000 personnes, étaient des chômeurs longue durée avec plus de 12 mois en recherche d'emploi sans résultat, en 2017 ; dans le même temps, la moyenne dans les 28 pays de l'Union européenne (EU28) était de 44,7 %, soit un écart de 28,1 points.

Le chômage de longue durée dans les pays de l'Union européenne en 2017

Le chômage longue durée dans les différents pays de l'UE en 2017.

En 2017, avec 72,8 % des demandeurs d'emploi en chômage longue durée, la Grèce se classe 1er dans l'ordre des pays de l'Union européenne ayant le taux le plus élevé.