Grèce: un an après l'incendie meurtrier de Mati, la tragédie continue de hanter ses habitants

Athènes - Un an après l'incendie qui a ravagé le 23 juillet 2018 la station balnéaire grecque de Mati, à une quarantaine de kilomètres d'Athènes, la tragédie se lit encore sur les visages des habitants.

Dans ce lieu de villégiature prisé par la classe moyenne grecque, 102 personnes ont perdu la vie il y a un an. Les images de cadavres calcinés dans leurs voitures ou dans leurs maisons, des flammes qui déferlent vers les habitations et des mouvements de panique lors du drame continuent de hanter les esprits de tous. 

"Nous pensons beaucoup à ce jour-là. Avant et après le 23 (juillet), le sentiment de tristesse prédomine", confie Maria, une habitante des environs, présente dimanche dans une des églises de Mati qui rendait hommage aux morts ayant péri dans des conditions horribles.  

Avec émotion, les résidents et habitués de ce lieu de vacances, vêtus de noir, ont allumé des cierges et jeté des roses blanches à la mer qui, le 23 juillet 2018, a englouti plusieurs personnes essayant d'échapper aux flammes en plongeant dans l'eau.  

"Nous...

Ajouter un commentaire