Grèce: fin de mandat délicate pour Alexis Tsipras

Le premier ministre a perdu sa majorité à l'Assemblée en forçant un accord avec la République de Macédoine du Nord.

Le gouvernement d'Alexis Tsipras peut-il tenir, alors qu'il n'est plus soutenu que par une minorité de députés? La situation est inédite en Grèce. Le premier ministre, a certes obtenu la confiance d'une majorité d'élus dans la nuit de mercredi à jeudi, mais il ne peut plus compter en principe que sur 145 députés sur 300 jusqu'à la fin de son mandat, en octobre prochain. La coalition souverainiste des Grecs indépendants a en effet quitté le navire gouvernemental dimanche dernier, et seuls trois des sept députés de ce petit parti continueront à soutenir Alexis Tsipras. Ce qui ne suffit pas à atteindre les 151  sièges requis pour faire une majorité.

Panagis Galiatsos, rédacteur en chef du service politique de l'hebdomadaire Realnews, n'est pourtant pas inquiet. «Le gouvernement n'a pas de projet de lois conflictuel à faire passer dans les prochains mois. Seules des mesures populaires que même l'opposition devra approuver, comme l'augmentation du salaire minimum, seront ...

Ajouter un commentaire