George Osborne alerte sur une « très mauvaise issue » de la crise grecque

George Osborne, le chancelier de l'Echiquier, le 15 janvier 2014 à Londres.

George Osborne, le chancelier de l'Echiquier, le 15 janvier 2014 à Londres.

En marge d'une rencontre avec ses homologues et les banquiers centraux du G20 à Istanbul, le ministre des finances britannique George Osborne a exprimé à nouveau son inquiétude à propos de la situation de la Grèce.

« Le risque d'un mauvais calcul ou d'un faux pas conduisant à une très mauvaise issue grandissent. Il est clair que les risques que fait peser cet affrontement entre la Grèce et la zone euro sur l'économie mondiale et l'économie britannique grandit chaque jour. »

Le ministre britannique multiplie depuis quelques jours les déclarations alarmistes. « Ici, au G20, nous poussons toutes les parties prenantes à ce différend à trouver une solution commune, et sur le plan national nous accélérons nos préparatifs pour parer à toute éventualit?, a poursuivi M. Osborne.

AIDE FINANCIÈRE D'URGENCE

La Grèce est au c?ur des discussions informelles du G20, officiellement consacré à des thèmes plus consensuels comme la croissance et la lutte contre la fraude fiscale. Le nouveau gouvernement d'Alexis Tsipras, issu du parti de la gauche radicale Syriza, a répété qu'il voulait s'affranchir des...

Explorez...

Ajouter un commentaire