L'Eurogroupe se penche sur le cas de la Grèce

Jeroen Dijsselbloem et le ministre des finances grec, Yanis Varoufakis, le 30 janvier 2015, à Athènes.

Jeroen Dijsselbloem et le ministre des finances grec, Yanis Varoufakis, le 30 janvier 2015, à Athènes.

Une réunion extraordinaire des ministres des finances de la zone euro consacrée au dossier grec se tiendra le 11 février à Bruxelles, à la veille d'un sommet européen, a annoncé vendredi Jeroen Dijsselbloem, le chef de l'Eurogroupe sur son compte Twitter. Les spéculations allaient bon train depuis plusieurs jours sur la tenue d'une telle réunion, alors que le programme d'aide grec arrive à son terme fin février et qu'une solution doit être trouvée pour que le pays ne soit pas en faillite et que les marchés ne soient pas pris de panique.

Certains, au sein de l'Eurogroupe, conditionnaient la tenue d'une réunion extraordinaire au fait qu'Athènes adresse un signal de « compréhension de l'enjeu et des attentes » des Européens. Ils espéraient notamment que le gouvernement grec se résolve à demander officiellement une petite prolongation du plan d'aide dont il bénéfice.

PLAN « DE TRANSITION », PENDANT TROIS OU QUATRE MOIS

A ce stade, selon plusieurs sources européennes, les Grecs ont fait savoir, ces derniers jours, qu'ils voulaient qu'on leur aménage un plan de sauvetage « de transition », pendant trois ou quatre mois (d...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...