"Nous ne sommes pas d'accord", constatent la Grèce et l'Allemagne

Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis (à droite) et son homologue allemande Wolfgang Schaüble, lors d'une conférence de presse, le 5 février 2015 à Berlin.

Le ministre grec des Finances Yanis Varoufakis (à droite) et son homologue allemande Wolfgang Schaüble, lors d'une conférence de presse, le 5 février 2015 à Berlin.

Ils ne sont pas partis pour s'entendre. Les ministres des Finances grec et allemand ont constaté leurs désaccords au cours d'une réunion à Berlin. L'Allemand Wolfgang Schäuble a ainsi expliqué à la sortie qu'il n'avait "pas pu cacher (son) scepticisme" à Yanis Varoufakis sur certaines mesures annoncées par le gouvernement grec. Une décote de la dette grecque n'est pas d'actualité, ont-ils expliqué. 

"Nous sommes tombés d'accord sur le fait que nous ne sommes pas d'accord", a déclaré le ministre allemand à l'issue de l'entretien. Yanis Varoufakis, qui achève ici sa tournée européenne, a nuancé: "Nous sommes d'accord pour commencer des délibérations, en tant que partenaires, avec une orientation commune vers une solution commune aux problèmes européens." 

>> Lire aussi:le "coup de force" de la BCE en cinq questions 

Pour cette première rencontre germano-grecque depuis l'accession de la gauche radicale au pouvoir à Athènes, l'effacement partiel de la dette hellène n'était "pas d'actualité". Certains annonces faites par Athènes ces derniers...

Explorez...

Ajouter un commentaire