Qui sont les possibles soutiens de Syriza pour une coalition ?

Syriza a besoin de 151 élus pour disposer de la majorité absolue. Dans le cas contraire, il devra s'allier avec des formations plus petites. | AP/Lefteris Pitarakis

Syriza a besoin de 151 élus pour disposer de la majorité absolue. Dans le cas contraire, il devra s'allier avec des formations plus petites. | AP/Lefteris Pitarakis

Si la victoire du parti de la gauche radicale, Syriza, aux élections législatives grecques était acquise, dimanche 25 janvier, l'incertitude demeure sur la question de la majorité absolue. Les résultats partiels créditent, en effet, la formation de 149 sièges, soit deux de moins que le nombre requis pour s'assurer du contrôle du Parlement.

Dans le cas où les données définitives viendraient confirmer cette situation, Syriza serait contrainte de trouver des soutiens au sein des autres partis. Les deux formations avec lesquelles une alliance est envisageable sont très différentes : les pro-européens de centre gauche du To Potami et les Grecs indépendants, nationalistes. Tous deux ont d'ores et déjà prévenu qu'ils refuseraient de participer à un gouvernement dont l'autre fait partie.

  • To Potami

Créé en avril 2014 seulement, le parti pro-européen veut représenter la voix du bon sens en Grèce. Après seulement un mois d'existence, il a réussi à faire entrer deux députés (sur 21 pour l'ensemble du pays) au Parlement européen lors des élections de mai. Dimanche, le parti talonnait la formation d'inspiration néonazie Aube dorée pour la...

Explorez...
Pays: 

Ajouter un commentaire