Grèce : revue de presse

La Grèce s'est pliée à la «realpolitik» européenne

La Grèce a plié. Un mois jour pour jour après son triomphe électoral, Alexis Tsipras, le jeune premier ministre grec, a dû renoncer à ses principales promesses de campagne, sous la pression de la troika, réapparue tel un Ph?nix, tenant entre ses griffes sa maigre proie.

La Grèce obtient un sursis de ses créanciers

Lue et (plus ou moins) approuvée. Transmise lundi soir, peu avant l'expiration du délai fixé par l'Eurogroupe, la liste des réformes promises par le gouvernement grec (lire ci-dessous) a été avalisée, mardi.

Les Grecs dénoncent les «mensonges électoraux»

Alexis Tsipras. Crédits photo : ALKIS KONSTANTINIDIS/REUTERS

Depuis mardi matin, les femmes de ménage du ministère des Finances, licenciées il y a un an dans le cadre des économies budgétaires, ont décidé de continuer à camper sous leurs tentes, devant le ministère pour demander leur réintégration.

Tsipras concède et fait des déçus chez Syriza

Alexis Tsipras. La bataille commence désormais à l'intérieur, à l'intérieur même du parti Syriza.

Après plusieurs jours d'allers-retours laborieux entre Athènes et Bruxelles, la liste des réformes que doit entreprendre le nouveau gouvernement grec vient d'être acceptée par les partenaires européens.

Grèce : derrière la reddition de Tsípras, quelques victoires

Si le nouveau gouvernement grec a été contraint de rabattre ses exigences, l’austérité contre laquelle les électeurs se sont prononcés en masse lors des élections du 25 janvier n’est plus à l’ordre du jour.

Syriza, entre compromis et compromission

Manifestation pro-gouvernement devant le parlement grec le 15 février dernier. Crédits photo : Petros Giannakouris/AP

Laurent Herblay anime le blog gaulliste libre depuis 2007. Il est membre de Débout la République, le parti de Nicolas Dupont-Aignan.

Pages