Grèce : revue de presse

A Lesbos, le cauchemar des réfugiés de Moria

Dans le camp de Moria, à Lesbos, le 30 novembre.

Sur un mur, un graffiti « Bienvenue en prison » donne le ton. Au milieu des champs d'oliviers de Lesbos, le camp de Moria est entouré de barbelés, surveillé par la police, interdit théoriquement aux journalistes.

La Grèce prête à vider ses îles

Un camp improvisé de réfugiés sur l'île de Samos. Image: AFP

La Grèce va poursuivre les évacuations de milliers des réfugiés et migrants parqués sur ses îles, ont indiqué lundi des sources gouvernementales grecques. De son côté, l'Onu a appelé ses Etats membres à accueillir quelque 1300 réfugiés africains actuellement en Libye.

À Jérusalem, l'Église grecque orthodoxe dans la tourmente

INFOGRAPHIE - Douze ans après le scandale de la cession de trois immeubles emblématiques de la Vieille Ville à une organisation de colons israéliens, l'Église grecque orthodoxe de Jérusalem est une nouvelle fois sous le feu d'accusations de «trahison».

Erdogan soulève de vieux différends à Athènes

Recep Tayyip Erdogan: «Je ne suis pas professeur de droit, mais je connais le droit de la politique, et dans ce domaine le terme de révision des Traités existe.» Image: AFP

Venu à Athènes pour la première visite en 65 ans d'un chef d'Etat turc, et avec la volonté affichée par les deux pays d'améliorer leurs relations, Recep Tayyip Erdogan a consacré une partie de sa rencontre avec le président Prokopis Pavlopoulos à formuler des doléances.

Visite historique et sous tension d'Erdogan en Grèce

Athènes s'est dite «préoccupée» mercredi soir par des propos du président turc suggérant une révision du Traité de Lausanne sur les frontières de la Turquie, à la veille de la première visite en Grèce d'un chef d'Etat turc depuis 65 ans.

Correspondante à Istanbul

Ces Turcs qui s’installent chez le frère ennemi grec

Le président turc Recep Tayyip Erdogan à son arrivée à Athènes le jeudi 7 décembre 2017. © ARIS MESSINIS/AFP

A Kifissia, banlieue aisée à quelques kilomètres d'Athènes, Olga se sent chez elle. «Le climat est très agréable et la culture proche», explique cette Turque installée ici depuis trois ans et demi. Comme ses compatriotes que nous avons rencontrés, elle préfère ne pas dévoiler son vrai prénom.

Une visite historique turque sous tension en Grèce

La visite du président turc revêt un caractère symbolique, car aucun chef de l'Etat turc n'est venu à Athènes depuis près de 65 ans. /Binnur Ege Gurun /Anadolu Agency /Getty Images © Anadolu Agency

Le président de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan, entame jeudi un déplacement historique en Grèce supposé accélérer le réchauffement entre deux voisins aux profonds différends.

Pages