Panagiotis Lafazanis

Contenus relatifs à Panagiotis Lafazanis

Les frondeurs de Syriza renoncent à former une coalition

L'ancien ministre de l'Energie Panagiotis Lafazanis. Image: ARCHIVES/Keystone

Les frondeurs du parti Syriza, réunis dans un nouveau groupe parlementaire, ont renoncé ce jeudi 27 août à constituer un gouvernement de coalition en Grèce. Leur décision ouvre la voie à la convocation d'élections législatives par le président Prokopis Pavlopoulos.

Grèce : le pari risqué des dissidents de Syriza

Panagiotis Lafazanis, l'ancien ministre de l'Énergie, a pris la tête du nouveau parti Unité populaire, créé avec la faction la plus à gauche de Syriza. Crédits photo : Yiannis Liakos/AP

Quand Charilaos Florakis, l'une des figures emblématiques de la gauche, secrétaire général du Parti communiste grec (KKE) pendant près de deux décennies (1972-1989), a appris la démission de Panagiotis Lafazanis de son parti au début des années 1990, il a lancé: «Nous avons un problème.» Une phra

Grèce: la droite échoue à former un gouvernement

Aprés l'échec des conservateurs, l'ancien ministre de l'Énergie a trois jours pour former son gouvernement. Panagiotis Lafazanis a prévenu qu'il excluait toute entente avec quiconque soutient le nouveau plan de renflouement, à hauteur de 86 milliards d'euros. (Crédits : © Christian Hartmann / Reuters)

Le chef du parti conservateur grec a renoncé, lundi 24 août, à former un gouvernement de coalition et a rendu au chef de l'Etat le mandat que celui-ci lui avait confié après la démission du Premier ministre, Alexis Tsipras, rapprochant le pays d'élections anticipées le mois prochain.

Grèce: "Unité populaire", le nouveau parti des dissidents de Syriza

Vingt-cinq anciens députés du parti de la Gauche radicale Syriza d'Alexis Tsipras, ont constitué vendredi un groupe parlementaire et vont former un nouveau parti, l'Unité populaire, dont l'objectif est la fin de l'austérité en Grèce, a indiqué vendredi son dirigeant Panagiotis Lafazanis.

Syriza se déchire avant le vote sur le plan d'aide

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras au parlement grec. Un vote sur le plan d'aide doit avoir lieu cette nuit. Image: Keystone

La phase finale de l'adoption du troisième plan d'aide à la Grèce en cinq ans prenait des allures de course d'obstacles dans la nuit de jeudi à vendredi, ponctuée de réticences de l'aile gauche de Syriza, de l'Allemagne et à nouveau du FMI.

Syriza déchiré avant le vote du plan d'aide au Parlement

Zoé Konstantopoulouce jeudi soir au Parlement. © EPA

Syriza, le parti du Premier ministre grec Alexis Tsipras, était au bord de l'éclatement jeudi soir à quelques heures du vote crucial par le Parlement du troisième plan d'aide au pays, auquel une partie des députés de Syriza sont opposés.

Grèce: Syriza déchiré avant le vote du plan d'aide au Parlement

Syriza, le parti de gauche radicale du Premier ministre grec Alexis Tsipras, était au bord de l'éclatement jeudi soir à quelques heures du vote crucial par le Parlement du troisième plan d'aide au pays, auquel une partie des députés de Syriza sont opposés.

Tsipras écarte les frondeurs de son gouvernement

Alexis Tsipras pendant la séance de l'Assemblée à Athènes, mercredi. Crédits photo : ARIS MESSINIS/AFP

Les incendies ravageurs survenus vendredi sur la montagne de l'Ymette, près d'Athènes, ainsi que dans la région de Laconie, au sud du Péloponnèse, qui ont fait un mort, ont retardé les projets d'Alexis Tsipras.

Divisions: Tsipras écarte les ministres frondeurs

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, a écarté vendredi les ministres hostiles à l'accord passé lundi avec les créanciers d'Athènes. Il a procédé à un remaniement de son gouvernement dans lequel demeure le ministre des Finances, Euclide Tsakalotos.

Pages