Cécile Duflot

A propos de Cécile Duflot

Cécile Duflot

Cécile Duflot, née le 1er avril 1975 à Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne), est une femme politique française.

Elle est secrétaire nationale des partis écologistes Les Verts de 2006 à 2010 et Europe Écologie Les Verts (EÉLV) de 2010 à 2012.

Aux élections législatives de 2012, elle est élue députée de la sixième circonscription de Paris. Elle laisse ce mandat à sa suppléante peu après avoir été nommée ministre du Logement et de l'Égalité des territoires dans le premier et le second gouvernement Jean-Marc Ayrault, poste qu'elle occupe ainsi du 16 mai 2012 au 31 mars 2014. Elle retrouve ensuite son mandat de députée avant d'être éliminée au premier tour des élections législatives de 2017. Elle annonce abandonner la politique en avril 2018 pour prendre le poste de directrice générale d'Oxfam France.

Lire plus dans https://fr.wikipedia.org/wiki/Cécile_Duflot

Contenus relatifs à Cécile Duflot

Gauche et droite françaises divergent après le non grec

Alors que Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen et une partie de la gauche (Arnaud Montebourg, Cécile Duflot) ont exprimé dès dimanche leur satisfaction après la victoire du non au référendum grec, les ténors du Parti socialiste (PS) et du parti Les Républicains (LR) ont attendu lundi pour tirer les

Pourquoi le scénario grec n'est pas d'actualité en France

Alexis Tsipras, entouré de Jean-Luc Mélenchon et de Pierre Laurent. Crédits photo : PIERRE ANDRIEU/AFP

Les politiques se bousculaient, lundi matin, pour commenter la victoire de Syriza en Grèce. N'hésitant pas à anticiper les conséquences de la victoire d'un front anti-austérité sur les scènes politiques européenne et française. Pour Cécile Duflot, «il est l'heure d'une alternance européenne».

Syriza : Jean-Vincent Placé s'offusque de la «récupération politicienne»

Le président du groupe EELV au Sénat, Jean-Vincent Placé Crédits photo : Jean-Christophe MARMARA / Le Figaro

«Comparaison ne vaut pas raison». Invité lundi de France bleu 107.1 et metronews, Jean-Vincent Placé s'est élevé contre «la récupération politicienne» à laquelle, estime-t-il, certains responsables politiques français s'adonnent depuis la victoire, dimanche, de la gauche radicale grecque.

La gauche alternative française réunie pour soutenir Syriza

Cécile Duflot (EELV), Jean-Luc Mélenchon (Parti de gauche), Pierre Laurent (PCF) et Guillaume Balas (PS).

Alors que Syriza, le parti de la gauche anti-austérité grec, est le favori des sondages pour les élections législatives anticipées qui se tiendront dimanche prochain 25 janvier, les leaders de la gauche de la gauche française s'affichent ensemble pour témoigner leur soutien.