Barack Obama

A propos de Barack Obama

Barack Obama

Barack Hussein Obama II, né le 4 août 1961 à Honolulu (Hawaï), est un homme d'État américain. Il est le 44e président des États-Unis, en fonction du 20 janvier 2009 au 20 janvier 2017.

Fils d'un Kényan noir et d'une Américaine blanche du Kansas de souche irlandaise, il est élevé durant plusieurs années en Indonésie. Diplômé de l'université Columbia de New York et de la faculté de droit de Harvard, il est, en 1990, le premier Afro-Américain à présider la prestigieuse Harvard Law Review. Après avoir été travailleur social dans les quartiers sud de Chicago durant les années 1980, puis avocat en droit civil à sa sortie de Harvard, il enseigne le droit constitutionnel à l'université de Chicago de 1992 à 2004.

Marié à Michelle Robinson en 1992, Barack Obama entre en politique quatre ans plus tard : il est élu au Sénat de l'Illinois, où il effectue trois mandats, de 1997 à 2004. Il s'oppose à la Guerre d'Irak lancée par George W. Bush et se fait connaître au niveau national par le discours qu'il prononce en juillet 2004 lors de la Convention nationale démocrate qui désigne John Kerry comme candidat à la présidence. Après avoir échoué à obtenir l'investiture du Parti démocrate pour la Chambre des représentants en 2000, il est élu au Sénat fédéral en novembre 2004. Il se présente ensuite aux primaires présidentielles démocrates face à Hillary Clinton ; devancé en nombre de voix, il l'emporte avec une légère avance en termes de grands électeurs et devient ainsi le candidat du parti.

Après avoir obtenu 52,9 % des voix et 365 grands électeurs à l'élection présidentielle du 4 novembre 2008 contre le républicain John McCain, Barack Obama entre en fonction le 20 janvier 2009. Il est le premier homme noir à accéder à la présidence des États-Unis. Son parcours a suscité chez les électeurs comme dans les médias du monde entier un grand intérêt. Sa présidence intervient dans un contexte de guerre en Irak, de guerre en Afghanistan, de crise au Moyen-Orient, d'importante récession de l'économie américaine et de crise financière et économique mondiale. Le 9 octobre 2009, il reçoit le prix Nobel de la paix.

Durant son premier mandat, Barack Obama promulgue un plan de relance économique, met en place le renouvellement d'autorisation des assurances-chômages et les créations d'emplois, celle sur la protection des patients et des soins abordables ainsi qu'une réforme de la régulation financière en 2010. Dans le domaine de la politique étrangère, il retire progressivement les troupes américaines d'Irak, augmente celles présentes en Afghanistan et signe un traité de contrôle des armements avec la Russie. Il commande également l'opération qui aboutit à la mort d'Oussama ben Laden. En 2016, il qualifiera sa décision d'intervenir militairement en Libye de « pire erreur » de sa présidence. Candidat à sa réélection lors de l'élection présidentielle de 2012, il est opposé au républicain Mitt Romney, qu'il bat le 6 novembre 2012, remportant 332 voix du collège électoral et 51 % des suffrages au niveau national.

Durant son second mandat Barack Obama tente de promouvoir un contrôle accru des armes à feu, pousse à une meilleure intégration des LGBT et à la reconnaissance constitutionnelle réussie du mariage entre personnes du même sexe. En politique extérieure, il ordonne une intervention militaire en Irak et en Syrie contre l'État islamique, achève le processus de retrait des forces américaines d'Afghanistan. Il ratifie par ailleurs l'accord de Paris sur le climat, parvient à un accord sur le nucléaire iranien et normalise les relations américaines avec Cuba. Ses derniers mois de présidence sont marqués par une popularité en hausse, avec une majorité d'opinions favorables au niveau national. Le républicain Donald Trump lui succède après avoir emporté l'élection présidentielle de 2016 face à la candidate du Parti démocrate, Hillary Clinton, soutenue par Barack Obama.

Lire plus dans https://fr.wikipedia.org/wiki/Barack_Obama

Contenus relatifs à Barack Obama

A Athènes, Obama délivre son «testament politique»

Barack Obama à Athène, mercredi.

«Pour mon dernier voyage à l'étranger, j'ai pensé qu'il était particulièrement approprié de visiter ce grand pays, qui est le berceau de la démocratie, la source de tant d'idéaux et de valeurs qui ont servi à construire l'Amérique.» Ces mots de Barack Obama, prononcés à Athènes, le 15 no

À Athènes, Barack Obama se pose en défenseur de l'union

Barack Obama passe en revue la garde présidentielle grecque, mardi à Athènes. Crédits photo : Lefteris Pitarakis/AP

«Il n'est pas possible de venir en Grèce sans visiter l'Acropole.» Cette petite phrase convenue mais sympathique de Barack Obama, prononcée face au président de la République hellénique Prokopis Pavlopoulos, donne le ton détendu et souriant de cette visite de travail dans la capitale grecque, pre

Obama commence sa tournée d'adieux à Athènes

Barack Obama dans le bureau ovale. Le président cherche à rassurer les alliés de l'Amérique après l'élection de Donald Trump. © Maison Blanche/Pete Souza

Pour la première fois mardi, Barack Obama sera à Athènes, première étape d'une tournée d'adieux en Europe. Le 44e président des États-Unis avait probablement imaginé une autre tonalité pour ce qui est aussi ce dernier voyage. Mais Donald Trump sera dans tous les esprits.

Alexis Tsipras va rencontrer Barack Obama

Alexis Tsipras à la tribune de l'Onu, le 27 septembre 2015. - Richard Drew/AP/SIPA

Après avoir prononcé un discours sur la croissance à l'ONU dimanche, le Premier ministre grec va rencontrer Barack Obama lundi soir.

Une rencontre Tsipras-Obama à l'Onu

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras aura "un bref entretien lundi soir avec le président américain Barack Obama" à New York, en marge des réunions de l'Assemblée générale de l'ONU, a-t-on appris dimanche auprès des services de M. Tsipras.

L'autre défi d'un Grexit

Le président Barack Obama n'a jamais caché sa crainte de voir la Grèce sortir de la zone euro et, par-delà, de l'Union européenne. La peur de l'instabilité en Europe est évidemment sa principale motivation.

Les risques géopolitiques d'un « Grexit »

Ce n'est pas par amour de Platon et Aristote que le président américain Barack Obama, dès le début de la crise grecque, s'est inquiété d'un éventuel « Grexit », jugé dangereux non seulement pour la stabilité financière mondiale ou la cohésion de l'Union européenne, mais aussi - surtout ?

Grèce : M. Tsipras a perdu le soutien dont il bénéficiait à Bruxelles

Le moins que l'on puisse dire c'est que le « dossier grec » n'a pas avancé d'un iota ce week-end. Au contraire. Dimanche, au sommet du G7, à Elmau (Allemagne) le président américain, Barack Obama, a certes lancé une mise en garde aux Européens, les pressant d'agir.

G7 en Bavière: le psychodrame grec va occuper les esprits

Le psychodrame grec va occuper les esprits et une bonne partie des discussions au sommet du G7 en Allemagne qui démarre ce dimanche, alors que les négociations entre Athènes et ses créanciers pour éviter au pays la faillite continuent de piétiner.

Pages