Constantin Mitsotakis, président honoraire de ND, se retire de la politique

Le député et ancien Premier ministre, Constantin Mitsotakis, a annoncé vendredi lors de la réunion du Comite Central de Nea Dimokratia (ND) son retrait de la vie politique active et sa décision de ne pas être candidat aux prochaines élections législatives.

A 86 ans, M. Mitsotakis était Président honoraire de Nea Dimokratia après avoir été son Président de 1984 à 1996. Diplômé de la faculté de Droit de l'Université d'Athènes, il a été élu député de la Chanée la première fois en 1946 avec l'Union Politique Nationale (Ethniki Politiki Enosi). Depuis, il n'a pas quitté l'arène politique grecque. Resistant pendant la Seconde guerre mondiale, il avait été condamné à mort par l'occupation allemande et sauvé grâce à un échange de prisonniers. LA nuit du coup d'Etat des colonels le 21 avril 1967 il était par la junte militaire, puis en 1968, il gagne la France via la Turquie. En 1977, il avait crée le parti des Néo-libéraux qu'il a dissout un an après pour intégrer la ND. Il a été Premier ministre de 1990 à 1993 et plusieurs fois ministre avec une prédilection pour l'économie : Finances, Economie, Transports, Marine marchande, Affaires étrangères.

M. Mitsotakis a affirmé dans son discours que la société exige du renouveau et ce renouveau nécessite courage et hardiesse alors que s'adressant aux nouvelles générations il a déclaré que la politique n'est pas une profession mais une fonction, les politiciens se devant d'aider le peuple. L'ancien Premier ministre de la ND a ajouté que sa décision de ne pas se représenter doit donner l'exemple.

Le président de ND, Costas Karamanlis, a applaudit M. Mitsotakis de concert avec les députés et les membres du Comite Central et a déclaré que la décision de M. Mitsotakis n'était pas facile à prendre, soulignant qu'il s'agit d'un moment important pour un leader qui a passé sa vie au service du pays et de la Démocratie.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire