Al Qaida préparait des attentats en Grèce.

Le ministre des Affaires étrangères, Georgios Papandreou, a confirmé les informations de la presse de la veille selon lesquelles il aurait été informé de sources israéliennes et américaines que des suspects arrêtés au Liban faisant partie du réseau d'Al Qaida auraient révélé qu'ils préparaient des attentats en territoire grec.

"Nous avons reçu un télégramme du Liban nous indiquant que les personnes arrêtées membres présumés d'Al Qaida planifiaient des frappes terroristes en Grèce", a dit M. Papandreou, sans plus de précisions sur les cibles ou les dates. M. Papandreou a informé le Conseil des Ministres de ce télégramme.

Après les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis, le gouvernement estimait que la Grèce n'encourait pas de danger particulier étant donné les bonnes relations qu'elle entretient avec le états arabes.

Le ministre grec n'a pas jugé utile de se renseigner sur l'identité des suspects arrêtés. Pressé par les journalistes sur la question, il a répondu : "nous ne connaissons pas les noms de ces détenus. En Grèce ils ne sont pas considérés comme des suspects" (propos rapportés par in.gr). Allez comprendre comment on peut savoir qu'ils ne sont pas suspects, alors qu'on on ne sait même pas comment ils s'appellent.

Dommage, iNFO-GRECE n'était pas à la conférence pour poser la question. Avis à nos collègues à Athènes pour la prochaine conférence de M. Papandreou.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire