Tout plaquer pour vivre en grèce est ce difficile ?

25 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo

Alors voilà je me présente je m'appelle Laurine j'ai 17 ans je passe mon BAC Littéraire cette année cela fait maintenant 17 ans que je vais tout les ans en Grèce ...
je parle grec pas couramment mais assez pour me faire comprendre rapidement.
je souhaiterais après avoir eu mon bac partir 1 ans en Grèce ou peut être même plus j'adore ce pays c'est comme mon 2ème chez moi d'ailleurs j'ai beaucoup de copains la bas que je vois tout les ans et avec qui je garde contact ...
Seulement voilà on me met en garde ... en me répétant qu'il et dure de trouver un emploi que ce n'est pas si facile que ce que l'on croit etc ...
Mais moi voilà je suis prête a tout je veux venir en Grèce et y rester le plus longtemps possible sa ne sera surement pas toujours facile je le sais bien mais c'est ce que je veux ...
Je voudrais commencer par Athènes dans un 1er temps rejoindre des copains et trouver un job sur Athènes
Mais j'ai peur de ne rien trouver a cause de mes petit 18 ans ...
Votre avis
merci beaucoup Filakia

profil sans photo
Re: Tout plaquer pour vivre en grèce est ce difficile ?

Bonjour Laurine,
N'écoute pas ce que les gens disent et fonce. Tu es jeune, tu trouveras du travail. Crois-tu que c'est mieux en France en ce moment ? Donc ce ne sera pas plus difficile. Si tu te débrouilles en grec, tu parles français et peut-être l'anglais alors aucun problème. Réalise ton rêve, moi j'ai hésité en 1984 et je le regrette mais je compte quand même partir à mon âge. Il ne faut pas vivre avec des regrets. Tente le coup et si problème tu reviens en France. Beaucoup de gens disent que vivre en Grèce c'est dur mais moi je ne pense pas. Il n'y a pas que l'argent dans la vie. En Grèce tu auras souvent du soleil, des gens sympas, une culture sympa bref tout est sympa et je pense que tu peux trouver un studio pas cher, tu vas au marché faire tes courses (c'est bien moins cher qu'ici), les loyers aussi donc même si on gagne moins qu'ici, on est encore gagnant. Moi pour le moment j'y vais deux fois par an en vacances mais je compte m'y installer.
Bonne chance et file en Grèce.

profil sans photo
Re: Tout plaquer pour vivre en grèce ?

Bonjour Laurine et Myriam,
Il est tres juste qu'il ne faut jamais vivre avec des regrets, et lorsqu'on a decide de realiser son reve, il faut foncer et ne pas renoncer a cause de l'opinion des autres. Cela dit, pour partir avec de bons atouts, il ne faut surtout pas se voiler la face, et etre au courant de certaines realites aide a etre pret a reagir et a ne pas se laisser decourager en arrivant. Si je vous dit cela a toutes les deux, c'est parce que je suis partie vivre en Grece comme vous voulez le faire, par ideal de vie, il y a pres de 15 ans. Je ne l'ai jamais regrette, et ne le regrette toujours pas. Cependant j'aimerais vous dire qu''il est vrai que les salaires y sont beaucoup plus bas qu'en France (secretaires, employes, fonctionnaires : 700 euros/mois, professeurs d'universite, architectes, 1000 euros/mois, 1500 en fin de carriere, le tout pour une semaine de 40 a 45 heures de travail, 20 jours de conges payes par ans, 25 jours en fin de carriere, pas d'aide sociale) par contre il est totalement faux que la vie est moins chere, le gouvernement lui-meme a admis que les rapports de la communaute europeenne faisaient apparaitre la Grece comme le pays le plus cher d'Europe (en rapport salaire/cout de la vie). Les supermarches ont les memes prix qu'en France, certains produits sont beaucoup plus chers, les loyers sont eleves, ce qui fait que les grecs qui ne sont pas proprietaires (tres peu, heureusement pour eux) font souvent 2 boulots en meme temps, parfois meme 3, pour pouvoir joindre les 2 bouts. Ne vous imaginez pas que la colere des etudiants l'hiver dernier n'etait pas fondee. De plus, pour payer les dettes contractees envers l'europe, et aussi pour s'aligner avec les directives, le gouvernement met en place un systeme de taxation qui, s'il est aux normes du reste de l'europe, est tragique par rapport au peu de pouvoir d'achat. Comment font-ils pour survivre ? Le systeme familial est encore tres fort, une incroyable entraide, et le systeme "D" est roi. Et puis, "la misere est moins dure au soleil" comme dit la chanson... Si vous etes vraiment motivees, tout cela ne vous fera pas peur, car il est vrai qu'il n'y a pas que l'argent dans la vie, et les gens sont effectivement adorables, quand ils ont vu que vous n'etes pas un paresseux, que vous faites des efforts pour comprendre leur langue et leur culture, dont ils sont tres fiers. Partez, mais ne partez pas avec des illusions qui pourraient vous paralyser et couper court a votre reve au bout de quelques mois. Rien n'arrete les gens qui choisissent leur vie, et cela vous donnera la force de surmonter les difficultes. Cela dit, si vous etes riches, oubliez ce que je viens de vous dire !!!

profil sans photo
Re: Cher de vivre en grèce oui!

Je ne sais pas où tu vas en vacances en Grèce,
mais je ne comprends pas pourquoi tu dis que tout est moins cher là-bas,
c'est exactement le contraire, tout y est plus cher...
Alimentation, hébergement, loyers, essence, etc.
Tu veux faire rêver les gens ou quoi?

profil sans photo
Cher de vivre en grèce oui!

On ne s'énerve pas axel...
N'exagérons rien, tout n'est pas plus cher ou alors plus cher qu'en Afrique ou au fin fond de la brousse.
Si on compare à Paris, la vie est moins cher, surtout les loyens, je paie une chambre 15 à 20 euros en septembre alors qu'en France je paierai minimum 50 euros, la bouffe si on va au marché (j'y suis allé à Athènes), les prix sont 3 fois moins chers que sur les marchés français, la carte orange à Athènes est moins chère, les cigarettes moins chères, les transports moins chers.
Et pour ton information, je vais un peu partout en vacances en Grèce...
Bien sûr je ne vais pas dans les endroits luxueux avec piscine et autre...

photo de iNFO-GRECE
Cher de vivre en grèce ? Non !

Des professeurs d'université et des architectes à 1000 euros/mois, 1500 en fin de carrière, le tout pour une semaine de 40 a 45 heures de travail, je ne sais pas où vous les avez rencontrés. Vérifiez quand même la fiche de paie de vos sources, surtout quand à la place de leur fiche de paie, ils vous citent les rapports de l'UE ! Et, les supermarchés qui ont les mêmes prix qu'en France, est-ce que vous ne comparez pas les prix d'aujourd'hui en Grèce avec les prix que vous avez laissés en France, il y a 15 ans ? Moi je peux vous dire que les Grecs vivent aujourd'hui 15 fois mieux qu'il y a quinze ans (j'exagère bien sûr, mais c'est façon de dire), alors même que la "solidarité familiale" est de plus en plus un mythe, à usage des... Français qui pensent pouvoir s'en sortir par le système D, et dont ils trouvent l'équivalent local dans la fameuse "solidarité familiale" grecque. Lorsque vous habitez Athènes (ce qui est le cas d'un tiers, voir plus, des Grecs), le grand-père resté à la campagne ne vous enverra pas tous les jours les légumes de son jardin pour alléger vos dépenses, et vous n'aurez pas forcement votre belle-mère à l'étage d'en dessous pour faire la nounou. En Grèce, comme dans le reste de l'Europe, il faut, aujourd'hui, compter avant tout sur ses propres efforts (et ressources) pour s'en sortir et progresser. Le coup de pouce familial joue le même rôle en Grèce qu'en France. Ca dépend de la capacité de la famille. La différence tient peut-être au fait que les Français sont un peu plus souvent fâchés avec leur famille que les Grecs. Et, encore, je n'en sais rien, c'est peut-être une fausse idée reçue. Cela dit, vous avez raison de rappeler aux jeunes filles d'être lucides sur la réalité grecque.

profil sans photo
Re: Cher de vivre en grèce ? Non !

Bonjour Webmaster,

Je suis bien d'accord avec votre réaction.

Avant d'écrire de pareilles choses, certains feraient bien de vérifier les prix dans les deux pays à environnement identique bien sûr. Si on compare les prix au fin fond de la Creuse avec ceux d'une station balnéaire grecque réputée en plein été, c'est sûr que le raisonnement est passablement faussé.

Même à Rethymno qui est une ville réputée chère, nous sommes encore loin des prix français. Essayez de trouver en France un apartement en rez de villa à 400 m de la mer avec une vue magnifique, grand séjour, 2 ch, SdB sur 80 m², entièrement meublé pour 450 € par mois !!

Concernant les fiches de paie, il faut aussi prendre en compte que, souvent, le salaire réel n'est pas celui porté sur la fiche de paie, lequel constitue un minimum pour que les travailleurs aient la couverture sociale et,éventuellement le chômage si nécessaire.

Cordialement

André
Rethymno

profil sans photo
Re: Cher ? disons donc inegal...!

Cher webmaster,
Je n'ai pas a chercher loin l'architecte salarie , c'est moi, ni le professeur d'universite, c'est mon beau pere... Nous ne parlons, les uns et les autres, que de ce que nous connaissons et vivons, la difference de notre vecu semble donc venir des regions ou nous habitons. Je n'habite ni a Hiraklion ni a Larissa ni a Athenes, mais dans une ile des "agones grammes" qui n'a rien de Mykonos, Paros , Santorini ou autre lieu de tourisme couru. Faut-il considerer que ces iles, parcequ'elles sont peu peuplees et si demunies, ne sont pas a prendre en compte lorsque l'on parle du cout de la vie en Grece? Elles sont nombreuses, pourtant, et les gens qui y vivent tout au long de l'annee sont confrontes aux salaires, aux horaires, et aux couts de supermarche que j'ai mentionnes. Etant retournee l'annee derniere a Paris ou je n'etais pas allee depuis 10 ans, et m'ettendant au pire au niveau prix, j'ai en fait ete stupefiee de voir les epiceries parisiennes moins cheres sur bien des produits que nos petits supermarches de l'ile. Je ne doute naturellement pas qu'un grand supermarche, ou hypermarche, a Athenes ou en Crete soit encore moins cher. J'ai pris un expresso sur les Champs-Elysees, 2,50 euros, exactement le meme prix qu'un expresso bu en plein hiver dans le moindre cafeneion de l'ile. Comme je le disais dans mon mot precedent, je n'ai pas le moindre regret du choix que j'ai fait, mais justement moi, j'ai choisi, et en toute connaissance de cause. Qu'en est-il de celui qui y est ne et y a toujours vecu ? Certes, il y est propritaire, mais son revenu devra lui permettre de faire ses courses ici, pas dans un hypermarche du continent, payer electricite et telephone, comme tout un chacun, et en plus... payer le ferry -et l'hotel- pour aller dans un endroit ou il y a un medecin, un laboratoire, un dentiste, un hopital, pour faire faire le moindre papier officiel. Ma voisine, une dame adorable, est retraitee, c'est moi qui vais lui chercher sa retraite a la poste. 270 euros. Toute une vie d'agricultrice. Que des retraites puissent etre malheureusement tout aussi miserables en France ne change rien a la chose. Et il y a malgre tout des gens qui doivent louer, et qui ne trouveront pas de bel appartement a 450 euros, meme si j'essaye de persuader mes clients qu'on en aurait bien besoin.
Et si je vois l'entraide familiale encore fonctionner, sans doute parceque je vis a la campagne, ce n'est pas tant les produits locaux qu'on s'efforce de faire parvenir a la famille installee en ville, c'est justement dans les efforts faits pour permettre cette installation. Le grand'pere ou le pere dont vous parlez vend sa terre, economise le moindre sou pour payer le frontistirio qui ouvrira peut-etre les portes de l'universite, et pour construire a chaque enfant une maison, dont ils feront ce qu'ils voudront. Je ne reve pas, je parle de 70% de mes commandes, soit un total de 126 maisons ou autre en 10 ans (je viens de faire le calcul pour cette occasion). Quand bien meme on aurait en France le meme genre de rapport familial qu'en Grece, je ne suis pas sure que beaucoup de parents, qui seraient restes vivre a la campagne, soient prets a vivre sans electricite, sans voiture, sans telephone pour faire construire quelquechose a leurs enfants. C'est mon quotidien cependant, et la colere me prend souvent devant l'arrogance de certains enfants et petits-enfants "des villes" , ou je veux bien croire que ces pratiques ont disparu, venant visiter leur famille locale, a qui ils doivent tant.
Si minoritaire, a lire vos reponses et celle d'Andre, que soit le cas de ces iles, il n'en reste pas moins que ce sont des lieux particulierement susceptibles d'avoir une fascination "romantique" pour ceux et celles qui revent de vivre en Grece, qui risque d'etre desastreuse lorsque l'on n'est pas prepare a la realite.
Juste une derniere remarque : il y a 8 mois, nous avons eu besoin d'un architecte supplementaire, et mon employeur a passe une annonce dans le journal professionnel, au tarif et aux horaires que je vous ai indiques, precisant bien qu'il s'agissait des "agones grammes". Nous avons eu plus de 80 reponses, du debutant au senior. Le chomage frappe partout. Mais aucun de ceux que nous avions selectionnes -les uns apres les autres- n'a tenu plus d'un mois. Pour quelle raison? Le cout de la vie, les conditions de location. Ce qui va effectivement dans votre sens, la vie doit etre moins chere ailleurs en Grece, mais aussi dans le mien : mieux vaut etre prevenu avant de se lancer...

photo de iNFO-GRECE
re: @andré - Cher de vivre en grèce ? Non !

Kalimera André, kai kalimera stin Kriti sou !
Autre exemple dans ton sens : à Larissa, 200.000 habitants avec la banlieu, 3p, dble séjour, cuisine (et non cuisinette), 1 bain-toilettes + 1 douche-toilettes, 120m2 et presque autant de terrasses ! 4e étage, centre ville, 550 €/mois en prix négocié, 600 en officiel. Qui dit mieux ? Ok, le café frappé sur les terrasses courues de la même ville peut atteindre les 4 euros, mais on ne vous fait pas comprendre qu'il est temps de libérer la table au bout d'un quart d'heure, on est assis sur des fauteuils et pas sur des chaises, en terrasse climatisée (rafraîchie!), et le garçon vous vide le cendrier toutes les 10 minutes et vous apporte un nouveau verre d'eau fraîche. Le capuccino au quartier latin de Paris il est quand même à 7 euros, sans aucun service et un garçon de café détestable. Mais seulement 5 à Kolonaki, quartier chic d'Athènes et tous les services mentionnés (ce qui fait en gros du 30% moins cher). Comparons donc ce qui est comparable.

profil sans photo
Différence France-Grèce

Je vis au Pirée depuis 3 ans, venant d'Évry (91) ! Grosse différence de qualité de vie en faveur de la Grèce, mais ça dépend bien sûr des gens. Celui qui vient de Grasses ou de St Tropez ou même St Malo verra moins la différence !

Pour les prix au supermarché c'est un peu moins cher ici, cela varie d'un jour à l'autre et du produit.
Je parle de grand supermarché et pas des petites épiceries. Au marché extérieur c'est encore moins cher. L'essence est un peu moins chère qu'en France.

Mais j'ai surtout vu la différence pour l'immobilier à la location et à l'achat. 350 Euros/mois un 2 pièces 50m2 au centre ville d'Athènes (Pankrati, Kypseli, pas Kolonaki bien sûr...) c'est tout de même moins cher que les 800 Euros minimum pour un studio insalubre parisien avec toilettes sur le palier !

J'ai acheté 2 appartements à Pankrati 50m2, 3ème étage, immeuble 30 ans, salon, chambre, salle de bain, balcon, bref, comme presque tous les apparts athéniens construits dans les années 60-70 : 65 000 Euros sans les taxes. Ces apparts, au moment où ils ont été construits valaient en moyenne 6000 euros en argent actuel, ce qui fait que les grecs, pour la plupart propriétaires, se retrouvent avec un bien qui a pris pas mal de valeur !

Ce que j'aime en Grèce c'est que la beauté est partout.
Et que rien n'est vraiment loin, ni la mer, ni les îles, ni les autres villes, ni la campagne etc. Avec une voiture c'est vraiment le pied ! On se sent plus libre qu'en France, on peut se garer n'importe où !...

Les grecs adorent se plaindre !
A propos de la vie, des prix, des salaires, etc. mais quand je constate qu'ils sont tous propriétaires de maisons… Quand un pharmacien de 38 ans m'invite pour un week-end dans son immeuble qu'il a fait construire au bord de la mer à Methana... J'apprends ensuite qu'il est aussi propriétaire par héritage de sa pharmacie, rénovée grâce à l'argent de l'UE - (Bien sûr, il se paye le luxe de detester l'Europe !), propriétaire de son appart, et probablement par héritage d'une part d'une maison à la campagne qui appartient à la famille... (J'espère qu'il ne lira pas ce texte ou qu'il ne le prendra pas mal s'il se reconnait, car car c'est vraimment quelqu'un de trés gentil.)

Bref, j'ai l'impression que passé 35 ans, tous les grecs hommes ou femmes sont propriétaires d'une moyenne de 3 maisons !

Certes, les salaires sont moins élevés qu'en Europe occidentale. Il me semble que cela s'applique surtout pour 2 catégories de travailleurs : d'abord les non-qualifiés, les petits boulots dans l'informatique, le gardiennage, service… mais aussi pour les TRÈS qualifiés, comme les ingénieurs qui travaillent pour l'état, qui en France auraient un salaire bien plus élevé.
Un jeune flic en début de carrière touche 1100-1200 euros, une secrétaire dans le privé touche à peine un peu plus. A cela s'ajoutent des primes et des bonus qui sont parfois conséquents.

Il est évident que pour une personne ne maitrisant pas la difficile langue grecque, débarquant en Grèce sans aide extérieure, cela sera difficile. Je ne vois pas quel emploi ils pourraient trouver en dehors du tourisme, et ça ne rapporte pas assez pour s'installer. Mais cela doit être possible, au moins pendant un temps limité, le temps peut-être de rencontrer un grec, de trouver un débouché en terme d'emploi…

photo de iNFO-GRECE
Cher ? disons donc inegal...! Re: bien vu !

Et voilà un rapport beaucoup plus juste ! Merci, Anne, d'avoir pris la peine d'écrire ces détails qui expliquent mieux le contexte dans lequel vous vous trouvez et évitent les généralisations tout en donnant des informations très utiles à qui s'intéresse au niveau de vie dans les îles. Votre titre "inégal" est si bien trouvé !

Pages

Ça pourrait aussi vous intéresser...