Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure

12 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo

Ci dessous, le projet de Film de Alexandre Joannidès. Il cherche des témoins sur l'exode des grecs d'Asie Mineure.

Alexandre est né le 25 juin 1964 et a réalisé plusieurs documentaires diffusés sur la 5ème, chaîne éducative en France.

Projet : - film documentaire de 52 mn.
Titre provisoire : - « le film de ma vie ».
Sujet : - exode des grecs d'Asie Mineure en 1922.

Note d'intention : Mon travail, en tant que réalisateur et auteur, m'a amené ces dernières années (1995-1998) à m'intéresser à la mémoire des autres : en particulier celles des migrants, ceux qui ont du « tout quitter ». Lors de chacun de ces films pour La Cinquième (9x26mn), j'ai rencontré des familles et partager la douleur du déracinement. Si à l'époque, j'ai fait le constat
de la transmission de cette blessure : « on ne peut pas oublier.», aujourd' hui, je choisis de comprendre comment et pourquoi se transmet la blessure de la rupture au pays d'origine. Quelles en sont les conséquences chez les
descendants ? Enfin, comment « mieux vivre » avec.
Alexandre Joannidès, c'est le prénom et le nom de mon grand-père paternel et c'est aussi le mien. Son histoire est celle d'un homme qui a perdu ses racines, son « pays ». Cette histoire, c'est celle que je souhaite raconter dans mon film : avec mon père, passerelle entre ma génération et la génération de mon grand-père et « témoin » pour comprendre qui était mon
grand-père et qui je suis aujourd'hui. A travers les portes du temps, nous partons à la recherche d'une enfance perdue, comme les murs et les visages de ma famille grecque d'Asie Mineure, un village qui « n'existe plus. ».
Nous avons retrouvé « géographiquement » le village d'origine de notre famille. Kermasti est situé dans la région de Brousse (Bursa), près de Panormos (Bandirma). Avec mon père, nous comptons nous y rendre à partir du 30 septembre. Nous passerons d'abord par Athènes puis nous gagnerons
Constantinople et de là, Panormos et Kermasti. Ensuite, sur le chemin de l' exode de mon grand-père, nous partirons pour Alexandrie, enfin Marseille et Paris. Nous serons de retour le 18 octobre. L'itinéraire de notre retour et l'itinéraire de la migration de mon grand-père serviront de moteur et de trame au récit.
Si vous pouvez nous aider à collecter le plus d'informations avant notre départ, voici l'objet de nos recherches actuelles :
- Recherche des témoins vivants de la période de la « grande catastrophe », ou descendants de famille, originaire de Panormos, Kermasti et Smyrne.
Témoins, aujourd'hui, installés à Athènes, Paris ou dans la région du sud de la France (Montpellier-Marseille).
- Recherche des documents privés photographiques ou écrits illustrant la guerre gréco-turque et l'exode et la vie, à l'époque, en Asie Mineure.
- Recherche orphelinat sur les Iles aux Princes datant de la période 1900-1930. (Mon grand-père et son frère ont été placés dans un orphelinat en 1916).
Alexandre Joannidès.
24, route de Lattes. 34470. Pérols.
Tél : 04 67 50 23 37 Fax : 04 67 29 90 43. Mobile : 06 07 31 17 36
Mail : alexandre.joannides.realisateur@wanadoo.fr

profil sans photo
Re: Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure

Veuillez vous adressez a notre association UNION HELLENIQUE de Marseille et la région - 27 rue roussel Doria 13004 Marseille. TEL /FAX 04 91 34 90 34. Plusieurs de nos membres sont originaires d'Asie Mineure
A bientot.

profil sans photo
Re: Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure

bonjour, je suis Grecque vivant à Bruxelles depuis 1957, ma grand mère maternelle était de Smyrne et je suis fascinée par l'exode que ces personnes ont vécu. Avez-vous des revues ou autres choses à m'envoyer?

Cet été j'ai passé quelques jours dans l'ile d'Eubée près de psachna (Halkida) où toute la région est peuplée de Grecs d'Asie mineure et provenant de villages de la Capodocie, ils ont des photos etc. Un vieux réfugié vit encore avec ses souvenirs et j'ai passé une semaine avec mon époux à l'écouter nous raconter son histoire, son exil et l'accueil "plus que médiocre" que les Grecs lui avaient réservé.

A bientôt

Fotoula Ioannidis

profil sans photo
Re: Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure

Bonjour,

si cela vous intéresse ma grand mère à vécu la chute de Smyrne et a fuit avec sa famille, elle avait 8/9 ans et s'en souvient bien entendu. N'hésitez pas à me contacter par mail.

Romain

profil sans photo
Re: Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure

ma grand -mère s'appellait"elpiniki yoanides ,ell vivait à Constantinople,elle a rejoint sa fille ?ELLE VENAIT D4UNE PETITE ILE PRES DU BOSPHORE .....

profil sans photo
Re: Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure

Mon grand-père était natif de Smyrne.
Il a fui bien sûr en 1922 en joignant la France en compagnie de son neveu.
Il s'appelait Aristide Threpsiadis et sa famille possédait un commerce de fruits secs. Enfin, je crois.

gisele a écrit:
>
> ma grand -mère s'appellait"elpiniki yoanides ,ell vivait à
> Constantinople,elle a rejoint sa fille ?ELLE VENAIT D4UNE
> PETITE ILE PRES DU BOSPHORE .....

profil sans photo
Re: Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure

Bonjour,

Je serai très intéressée par tout renseignement concernant le ville de Kirklareli (Saranta Ekklisies) en Thrace orientale/Turquie près de Edirne. D'oû des grecs se sont enfuits en 1922 pour s'établir ensuite vers Thessaloniki. Merci d'avance pour tout info directement par e-mail: fanny@borel.as

profil sans photo
Re: Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure

Bonsoir,
je ne sais pas si ce message est toujours d'actualité, mais je suis vraiment très intéressée par votre sujet étant donné que ma grand-mère maternelle était issue de la région de Smyrne et qu'elle s'est réfugiée à Athènes en 1922. Je suis passionnée par l'exode de ces grecs et je suis moi-même à la recherche de mes racines et de cette histoire que je ne connais pas très bien puisque j'ai toujours vécu en Belgique où l'on n'enseigne pas cette histoire. Ma famille vit à Athènes et mes tantes ainsi que ma mère vivent encore et peuvent témoigner.

Tenez moi au courant de suites de votre projet.
Fotoula Ioannidis - BruxellesAlexandre Ioannidis a écris:
>
> Ci dessous, le projet de Film de Alexandre Joannidès. Il
> cherche des témoins sur l'exode des grecs d'Asie Mineure.
>
> Alexandre est né le 25 juin 1964 et a réalisé plusieurs
> documentaires diffusés sur la 5ème, chaîne éducative en France.
>
> Projet : - film documentaire de 52 mn.
> Titre provisoire : - « le film de ma vie ».
> Sujet : - exode des grecs d'Asie Mineure en 1922.
>
> Note d'intention : Mon travail, en tant que réalisateur et
> auteur, m'a amené ces dernières années (1995-1998) à
> m'intéresser à la mémoire des autres : en particulier celles
> des migrants, ceux qui ont du « tout quitter ». Lors de
> chacun de ces films pour La Cinquième (9x26mn), j'ai
> rencontré des familles et partager la douleur du
> déracinement. Si à l'époque, j'ai fait le constat
> de la transmission de cette blessure : « on ne peut pas
> oublier.», aujourd' hui, je choisis de comprendre comment et
> pourquoi se transmet la blessure de la rupture au pays
> d'origine. Quelles en sont les conséquences chez les
> descendants ? Enfin, comment « mieux vivre » avec.
> Alexandre Joannidès, c'est le prénom et le nom de mon
> grand-père paternel et c'est aussi le mien. Son histoire est
> celle d'un homme qui a perdu ses racines, son « pays ». Cette
> histoire, c'est celle que je souhaite raconter dans mon film
> : avec mon père, passerelle entre ma génération et la
> génération de mon grand-père et « témoin » pour comprendre
> qui était mon
> grand-père et qui je suis aujourd'hui. A travers les portes
> du temps, nous partons à la recherche d'une enfance perdue,
> comme les murs et les visages de ma famille grecque d'Asie
> Mineure, un village qui « n'existe plus. ».
> Nous avons retrouvé « géographiquement » le village d'origine
> de notre famille. Kermasti est situé dans la région de
> Brousse (Bursa), près de Panormos (Bandirma). Avec mon père,
> nous comptons nous y rendre à partir du 30 septembre. Nous
> passerons d'abord par Athènes puis nous gagnerons
> Constantinople et de là, Panormos et Kermasti. Ensuite, sur
> le chemin de l' exode de mon grand-père, nous partirons pour
> Alexandrie, enfin Marseille et Paris. Nous serons de retour
> le 18 octobre. L'itinéraire de notre retour et l'itinéraire
> de la migration de mon grand-père serviront de moteur et de
> trame au récit.
> Si vous pouvez nous aider à collecter le plus d'informations
> avant notre départ, voici l'objet de nos recherches actuelles :
> - Recherche des témoins vivants de la période de la « grande
> catastrophe », ou descendants de famille, originaire de
> Panormos, Kermasti et Smyrne.
> Témoins, aujourd'hui, installés à Athènes, Paris ou dans la
> région du sud de la France (Montpellier-Marseille).
> - Recherche des documents privés photographiques ou écrits
> illustrant la guerre gréco-turque et l'exode et la vie, à
> l'époque, en Asie Mineure.
> - Recherche orphelinat sur les Iles aux Princes datant de la
> période 1900-1930. (Mon grand-père et son frère ont été
> placés dans un orphelinat en 1916).
> Alexandre Joannidès.
> 24, route de Lattes. 34470. Pérols.
> Tél : 04 67 50 23 37 Fax : 04 67 29 90 43. Mobile : 06 07
> 31 17 36
> Mail : alexandre.joannides.realisateur@wanadoo.fr

profil sans photo
Re: Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure

bonsoir mon cher compatriote,

je vous avais déjà envoyé un email il y a quelques mois. Juste pour vous dire que cet été j'ai passé une semaine entière dans l'ile d'Eubée près de Halkida dans un petit village près de Psachna où quasiment toute la population vient d'Asie mineure de la région de Capodocie. J'ai écouté un vieux monsieur réfugié de là raconter sa vie et son vécu dans cette région de' Turquie, il a des livres, photos etc qui sont très intéressants en plus il est passionné et se fait un plaisir de nous transmettre l'histoire. Il raconte aussi l'accueil plus que déplorable des grecs de l'époque, Le Pen n'aurait pas fait mieux....

Amitiés et Bonne chance (tenez-moi au courant)

Fotoula Ioannidis de Bruxelles

profil sans photo
depART FORCE DE CONSTANTINOPLE

jE SUIS FILLE DE PARENTS AYANT QUITTES cONSTANTINOPLE ET JE VIS AVEC CE PASSE2 CETTE LOURDE HISTOIRE J4AIMERAIS VOIR VOTRE FILM COMMENT FAIRE MERCI

profil sans photo
Re: Témoignages sur l'exode des grecs d'Asie Mineure.

Bonjour,

Le sujet date un peu mais bon, peut-être que cela intéressera quelqu'un...

Cette période de l'histoire des grecs d'Asie Mineure est retracée avec force de détails ici :

http://www.greece.org/genocide/Blackbook...

Mes grands-parents paternels vivaient à Constantinople à l'époque des faits, et ils ont du fuir comme tous les autres, et sont venus s'installer en France en 1924...

Nombre de leurs villages ont été détruits et certains ont été reconstruits sur le territoire grec, comme le village de Péristassis à côté de Thessalonique...

Pages