Les guides touristiques et l’Histoire:

15 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
Les guides touristiques et l’Histoire:

Je tiens à vous faire part de plusieurs remarques au sujet du Guide du routard de la Grèce: "Athènes et les îles grecques 2001-2002":

Première remarque:
Dans le chapitre "généralités", à la rubrique "cuisine"(p.55), il est dit je cite:
"Les Grecs n'ont pas été sous la domination turque pour rien: c'est dans la cuisine que l'influence orientale se fait le plus sentir: que d'huile!"

Ce que veut dire en somme l’auteur de cette phrase c’est que les Grecs ont appris des Turcs l’utilisation de l’huile dans la cuisine!!!!!!Un détail certes dans l’ensemble du guide, mais un détail qui fait tache.

Je ne suis pas historien de l'art culinaire, mais je crois que toute personne possédant un minimum de bon-sens et de culture générale est capable de comprendre qu'il s’agit là d'une affirmation ridicule, et tout à fait contradictoire du point de vue historique.

Je vous rappelle que le peuple turc est originaire des steppes d'Asie centrale (région impropre à la culture de l'olivier)et qu'il n'est arrivé en Anatolie qu'au XI ème siècle après J-C (l’espace de l’Anatolie ne leur est ouvert qu’après leur victoire sur les romains orientaux à Mantzikert en 1071)

Les peuplements Grecs en Méditerranée remontent quant à eux au XVI ème siècle avant notre ère (au moins), et n’ont donc selon toute vraisemblance pas attendu que les Turcs arrivent pour cultiver l’olivier et la vigne!
Dans les deux plus grands musées archéologiques de Grèce (le musée national d’Athènes et le Musée d’Héraklion) que peut-on voir???
… de nombreuses Poêles à frire datant de différentes périodes: minoenne (non grecs), mycénienne (grecs), archaïque, etc..

Avec les occupations et les brassages de populations, il s’est produit dans le domaine gastronomique le même phénomène que l’on observe en linguistique: le contre-don.
Dans le cas de la cuisine, certaines recettes d’origine grecque ont été adoptées par les occupants, ont été ensuite renommées par ces derniers, avant de finalement « réapparaître » dans la tradition grecque avec une appellation étrangère (turque, italienne, etc..).

Le guide du routard participe avec ces affirmations gratuites à une turquisation forcée de l’histoire. Je sais que c’est la mode de dire: les grecs n’ont rien inventé, qu’ils ont pris aux autres civilisations de nombreux éléments. Mais n’exagérons pas tout de même!!!! Il y a un an je lisais dans le quotidien crétois Patris que dans un journal turc (il faudrait que je recherche la référence de l’article dans les archives tellement c’est incroyable) un article délirant « démontrait » que les turcs étaient à l’origine de la civilisation minoenne……………

2ème remarque :

On retombe tout le temps avec ces guides dans des schémas préétablis c‘est à dire Grèce antique égale Grèce moderne:

L’auteur s’en rend compte p.69 lorsqu’il dit que la « Grèce contemporaine doit beaucoup plus à Byzance ». Malgré cette remarque judicieuse on constate qu’ à la rubrique histoire il n’y a de la place encore une fois que pour la Grèce antique (plusieurs pages) alors que pour l’empire romain d’orient il n’y a que 7 lignes à peine. L’empire Romain oriental s’étend sur un peu plus de 1000 ans et sept lignes suffisent pour résumer une civilisation entière??????
Je conçois très bien qu’un guide ne doit pas se substituer à livre d’histoire mais il y a des raccourcis historiques qui ne se font pas.

Les à priori veulent que soit établi une sorte de hiérarchie historique:
La civilisation grecque antique est au sommet, l’empire romain d’orient n’est finalement qu’ « un détail » dans l’histoire de la Grèce (au sens de zone géographique et non d‘Etat).
Le même phénomène existe également dans les arts, où la Grèce antique tient aussi la part du lion.

Je vous rappellerais au cas où vous partagez, vous-aussi lecteur, cette lecture hiérarchisée de l’histoire que votre approche de l’histoire est surannée, désuète, dépassée!
Cette vision simpliste de l’histoire et de l’art, est une vision qui était encore en vigueur au XIXème, mais elle est désormais remplacée par le principe d’égalité entre les cultures, toutes les civilisations sont dignes d’intérêt.

NB: Il s’agit là bien sûr d’une critique historique, et non d’une attaque visant en particulier le Guide du routard. Ce dernier est un exemple comme un autre des erreurs que nous pouvons rencontrer dans les guides touristiques.
Je dis tout cela, parce que les lecteurs de ces ouvrages, ne vont pas chercher nécessairement à vérifier les affirmations que ceux-ci contiennent.

profil sans photo
Eimaste ellhnes

Nous sommes Grecs mais ce n'est pas parce qu'on est grec qu'il faut se replacer dans des schéma antiques:
Nous les grecs au centre du monde et les autres les Barbares...la lie de l'humanité.

Pasa gh andron epifanon tafos

profil sans photo
Re: Les guides touristiques et l’Histoire:

il me semble que l'expression "que d'huile" veut dire simplement que la cuisine est grasse avec de nombreux plats frits , caracteristique de la cuisine orientale ( et donc turque)
je suis d'accord avec toi, le journaliste doit avoir un minimum de connaissances culinaires grecques pour parler ainsi, mais je pense qu'il a voulu faire un "bon mot" dans son article ( avec un humour douteux!)

concernant les pages sur l'antiquité , majoritaires dans le guide par rapport à celles consacrées à l'époque byzantine:
ce guide est destiné aux français et depuis l'école primaire, on nous cite toujours en exemple, la grèce antique dès qu'on aborde le sujet" démocratie"( à juste titre) que ce soit, en histoire, puis plus tard, en philo, (avec l'etude des philosophes grecs antiques) ... et donc tout les français peuvent dire qu'ils "connaissent" l'antiquité grecque, à travers leurs études, alors que l'époque byzantine est très peu évoquée si on ne fait pas des études d'histoire.

le guide du routard est fait pour le français moyen qui ne vas pas se plonger dans l'histoire du pays juste pour ses vacances;
comme les sites grecs les plus connus concernent l'antiquité,( car ils font partie de tous les circuits des tour operator) je pense que le guide se focalise dessus pour satisfaire les lecteurs.

il ne faut pas se formaliser pour çà!simplement, c'est désolant de voir qu'un bouquin qui est lu par des centaines( millers?) de lecteurs réduise la Grèce a une période de son histoire ,et n'en profite pas pour "ouvrir"l'esprit des gens à l'histoire de ce pays.

c'est juste mon point de vue

profil sans photo
Je suis au fond d'accord avec toi

Mais là où tu vois de l'humour je vois un mépris de l'histoire.

C'est comme si tu résumais l'histoire de France en évoquant uniquement sa période culminante sous Louis XIV, à l'époque où la France était la première puissance mondiale. et en ne parlant du reste qu'en 20 lignes.

Bon sang c'est tout de même 1000 de l'histoire des grecs qui passe à la trappe!!!
Et ce que tu dis sur l'école est parfaitement juste, cela reflète à mon avis d'une vision passée de l'histoire qui perdure dans les programmes scolaires ainsi que dans l'esprit de certains.

profil sans photo
Re: Les guides touristiques et l’Histoire:

le français moyen ne connait de la grèce que l'antiquité et le grec moyen que connait il de la france? ,le routard n'est pas un guide culturel ,avant les français cultivés allaient en Grèce avec le guide bleu!! maintenant celui qui fait la grèce ou la crète en une semaine n'a aucun but culturel ou minime,les anglais sont pires....mais il ya plein d'autres guides plus culturels mais le routard parle quand memedes autres périodes :résumé historique en 4 pages,il parle aussi de litérature et demusique (ex le Rébetiko) qoui le minimum vitaL......pour un voyageur d'une semaine...

profil sans photo
Le grec moyen étudie aussi l'histoire de France

Ne t'inquiète pas pour le grec moyen elpiniki!!

On étudie également les écrivains français du 19 ème en Grèce
La révolution française etc...

je trouvais tout simplement dommage que ces apriori historiques soient aussi sclérosés que ça même dans un guide touristique!

Ce qu'on appelle aujourd'hui Grèce doit en fait plus à l'Empire romain (devenu par la suite d'orient).
C'est un constat, un point c'est tout.

Christos le Romain

profil sans photo
Re: Le francais moyen

Cet été quand ej travaillais a Athenes je susi aller a l'Acropole. Deja il n'y a ni allemand ni anglais (trop culturel pour eux) quadn aux francais...
Je vais vous dire ce que j'ai entendu. C'ets un pere qui dit a ses enfants:
"allez on rentre a la piscine de l'hotel de toute facon il n'y a que ca a voir en Grece". Tou t ca apres au moins 15 minute de visite de l'Acropole. Si les gens vont en Grece pour le climat on en veut pas d'eux. on veut des gens qui s'interessent a notre histoire , notre culture et pas des cons pollueurs.

profil sans photo
Re: Le francais moyen

tu n'as pas dû y aller au bon moment ! moi quand j'y suis allée début mai il y avait de tout : des Allemands, des Autrichiens, des Italiens, des Anglais, des Américains, des Grecs, des Russes...et des tas de groupes de Français avec guides! Il y a des Français moyens, des Allemands moyens des Italiens moyens etc , mais il na faut pas généraliser ! Il y a ceux qui vont voir les hauts lieux de la culture grecque et s'y ennuient à mourir mais qui y vont quand même pour montrer fièrement leurs photos en rentrant et d'autres qui se lèvent de bonne heure pour pouvoir en profiter avant que les hordes de touristes ne débarquent.
S'il te plait, ne mets pas tout le monde dans le même sac !
Moi je choisis mes destinations en Grèce en fonction de ce qu'il y a à visiter et aussi des infrastructures (le moins touristique possible). Et je ne suis sûrement pas la seule dans ce cas !
Quant aux pollueurs, certains grecs n'ont rien à redire aux touristes, il n'y a qu'à regarder toutes les décharges sauvages...
Et d'autre part, ceux qui viennent en Grèce pour son climat contribuent à une part non négligeable de l'économie locale (hôtels, restaurants, magasins de souvenirs beaufs comme dirait Gisèle etc). Et avec le chômage, c'est une nanne sur laquelle il ne faut pas cracher.

profil sans photo
Re: Le francais moyen

Ils contribuent a l'économie locale et aussi a la disparition de la Grece en tant que tel. Des commercant qui n'etait pas la que pour le fric mais qui vous accueillait a brs ouvert, ceux qui existent encore dans les endroits non touristiques.

profil sans photo
Re:touristes

d'aprés l'organisation mondiale du tourisme les pays les plus visités sont :les USA,la France ,la GB,l'Espagne,l'Italie,la grèce ne vient qu'en 14 ième position ,alors moins envahie que les autres pays?

profil sans photo
Re:touristes

Si tu veux les chiffres exact la France est l epays le plus visité au monde avec plus de 60 millions de visiteurs par an. Ensuite viennet l'Espagne et les USA avec 45 millions.
Et quand on voit se qu'est devenue la cote d'azur en France et la costa del sol en Espagne on se dit que le tourisme a quand meme fait de belle merde. Heuresement que la Grece ne recoit pas 60 millions de visiteurs par an sinon il n'y aurait plus rien

Pages