Les Evzones: entre Traditions et Histoire

3 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo

Yia sas se olous.
Voici un sujet pour satisfaire la curiosité concernant les evzones

[img]http://www.presidency.gr/fr/images/proed... [img]http://a1692.g.akamai.net/f/1692/2042/7d...

Les éléments de base de la tenue datent de l’époque d’Homère. Les evzones étaient des guerriers qui portaient «bien la ceinture» ( eu zwnh / ev zoni).
L’uniforme des Evzones, telle que nous le connaissons aujourd’hui, était déjà porté par des gens d’armes et des klephtes (bandits-rebelles), comme en témoignent des tableaux de la période de l’occupation ottomane (1453-1821). L’Evzone (ou Tsolias), avec sa jupe plissée, la fustanelle, et ses souliers rouges à pompon, les tsarouchia, devient ensuite un symbole du soulèvement national. Après la révolution de 1821, la tenue de l’Evzone s’impose officiellement en tant qu’uniforme national de tous les chefs d’armes et combattants de la révolution. ils arrivent à propager la bravoure de l’âme hellénique aux quatre coins du monde

Après la seconde guerre mondiale, les régiments d’Evzones furent réorganisés et refondus en unités d’infanterie modernes dans le cadre de la modernisation des Forces armées du pays.

Cet uniforme a une longue histoire. Ce type de vêtement commence à prendre forme dès l’époque d’Homère – c’étaient les combattants eu-zones, littéralement les bien-ceinturés... – et nous le retrouvons sous sa forme actuelle d’uniforme sous l’occupation ottomane, composé de la fustanelle et des sabots rouges, les tsarouchia.
La fabrication d’un uniforme d’Evzone n’est pas simple. Elle présuppose de nombreuses connaissances de la part des fabricants, nécessite beaucoup de temps et implique un coût élevé. Les uniformes sont intégralement faits à la main. Il existe deux types d’uniforme, celle de l’officier et celle du soldat (l'evzone), et il en existe une version d’été et une d’hiver.
L’uniforme est principalement composé des éléments suivants:
· le béret –fario- de feutre rouge, au gland de soie noire;
· la chemise, blanche, aux manches très évasées;
· le gilet, arborant des broderies faites à la main qui obéissent à un rare savoir-faire. Ces broderies aux fils blancs ou dorés reproduisent divers motifs de grande importance traditionnelle et ethnographique; Son montage et sa broderie exigent un travail long et difficile. La couleur noire de l’étoffe et le blanc de la broderie symbolisent toujours le deuil de l’esclavage et la pureté de l’amour pour la liberté.
· la jupe, la fustanelle, coupée dans 30 mètres de tissu blanc. La particularité de la foustanella est d’être composée de 400 plis qui symbolisent 400 années noires de servitude sous l’occupation turque. Les luttes incessantes et les sacrifices de notre peuple pour sa liberté sont cousus avec réalisme sur sa simple couture.;

· les hauts-de-chausse, le long pantalon rouge des officiers et les collants en laine blanche des Evzones;
· le ceinturon à cartouchière et
· les fixe-chaussettes, noirs pour les Evzones, bleus pour les officiers.
Au-delà de ces éléments, que l’on retrouve à la fois chez les officiers et chez les Evzones, il existe aussi:
· les guêtres, les stavalia (bottines) rouges et le sabre de 1821 pour les officiers, et
· la ceinture intérieure qui permet de maintenir les collants, et les galons frangés aux cordons bleu ciel et blancs, les couleurs du drapeau national,
· et enfin les tsarouchia, portés par les Evzones. Elles sont faites entièrement à la main et la paire pèse environ trois kilos. Spécialement conçues pour les combats de corps à corps elles sont lourdes, dures, résistantes et stables. Chaque chaussure comporte six cents points de couture et chaque semelle est armée de soixante clous. Leur bout est orné d’un pompon noir. Signalons que la fabrication des tsaroukia commence par le tannage et la coloration du cuir brut dans l’atelier même de la caserne.
De nos jours, il ne reste que trois artisans aptes à transformer le cuir en tsaroukia.
[img]http://www.presidency.gr/fr/images/proed... [img]http://www.presidency.gr/fr/images/proed... [img]http://www.presidency.gr/fr/images/proed...

[img]http://www.presidency.gr/fr/images/proed... [img]http://www.presidency.gr/fr/images/proed... [img]http://www.presidency.gr/fr/images/proed...

En dehors de la tenue des Evzones, la Garde Présidentielle revêt aussi la tenue typique crétoise, composée d’une culotte caractéristique noire (la vraka), le poignard fiché dans la ceinture. La tenue crétoise est portée par les hommes à l’occasion de certaines cérémonies officielles.
[img]http://www.rethymnon.gr/folk/man.jpg[/img]

C’est ainsi que la Garde Présidentielle représente non seulement les Grecs continentaux mais également ceux des îles: l’uniforme des Evzones représente le soldat de la Grèce continentale, tandis que l’uniforme crétois représente le soldat de la Grèce insulaire. La Garde Présidentielle a récemment ajouté l’uniforme traditionnel de la région du Pont-Euxin
[img]http://www.yevrobatsi.org/st/images/news...

Le costume des evzones est porté avec fierté par les grecs.

Une anecdote :
En 1940 quand les Allemands demandèrent à l'evzone chargé de la garde du drapeau grec de l'acropole, Konstantinos Koukidis, de descendre le drapeau grec de son mât et de le remplacer par le drapeau nazi. Le jeune soldat obéit, mais refusa de remettre le drapeau grec aux autorités allemandes, il s'enroula du drapeau grec et se jeta du haut de l'Acropole, faisant une chute de près de 200 mètres.
Koukidis est depuis, devenu un héros national, parfois surnommé "le gardien héroïque du drapeau de l'Acropole"

Sto kalo

profil sans photo
Re: Les Evzones: entre Traditions et Histoire

Bonjour. Quel est le nom et la symbolique de l'élément du costume qui se trouve en bas à gauche de la série s'il vous plaît. Merci.

profil sans photo
Tsarouchia

Ça pourrait aussi vous intéresser...