18 août : Fête de Sainte Helène, mère de Constantin Ier, pour les Catholiques romains

2 contributions / 0 nouveau(x)
Dernière contribution
profil sans photo
18 août : Fête de Sainte Helène, mère de Constantin Ier, pour les Catholiques romains

Sainte Hélène (Flavia Julia Helena, sanctifiée) naquit en 255, dans une famille humble, à Drépanon, en (que Constantin dénomma Hélènopolis) en Bithynie, en Asie mineure. Elle était servante d'auberge.
Constance Chlore (« le pâle »), fut adopté en 293 par Maximien Hercule (Marcus Aurelius Maximianus Hercules), ancien soldat de fortune,devenu empereur en 286, par Dioclétien: Constance le pâle était par sa mère Claudia, petit-neveu de l'empereur romain, successeur de Gallien , Claude II « le Gothique » (surnom dû à ses victoires sur les Alamans et les Goths en 269 en Serbie, mort de la peste, au Danube). Constance le pâle (Flavius Valerius Constantius Chlore) fut nommé césar par Maximien en 293, lors de l'établissement de la Tétrarchie.
Constance le pâle prit pour femme Hélène. Elle le suivait dans ses missions et campagnes. Elle lui donna un fils, en 280, à Naissus-Nish, en Serbie: Constantin (Flavius Valerius Constantinus), le futur fondateur de Constantinople. L'enfant grandit sur les champs de bataille ...
Quand Constance le pâle devint césar, il se sépara d'Hélène, pour épouser Théodôra, bru de Maximien. Elle lui donna Jules Constance, père de Julien l'Apostat.
Constance le pâle avait pour « département » les Gaules, l'Espagne,et les deux Bretagnes. Il réduisit les Bretons en 296. IL cessa les persécutions des Chrétiens. Il devint auguste avec Galère en 305. Constance I le pâle mourut en 306, à Eboracum (York, Royaume uni).
Constance Ier le pâle mourut en 306, à Eboracum (York, Royaume uni) sa ville natale.

Après la victoire de Constantin sur Maxence au pont de Milvius (28 octobre 323) Hélène rejoignit son fils l'empereur. Elle perdit tragiquement son petit-fils Crispus (300-326): césar en 317, vainqueur des Francs en 320, vainqueur naval de Licinius, dans l'Hellespont. Sa belle-mère Fausta, dont il ignora les avances, l'accusa d'avoir voulu la séduire. Il fut exécuté.

Bien qu'âgée, Hélène quitta Milan pour aller en pèlerinage aux Lieux Saints, traversant l'Illyrie, puis la Thrace, elle gagna l'Asie mineure, sa terre natale, alla à Chypre passer l'hiver avant d'arriver à Jérusalem en 325. Elle fit bâtir des basiliques à Bethléem et au Mont des Oliviers.

La tradition rapporte son "Invention" de la Croix du Christ, parmi les trois du supplice en 326. Hélène trouva la Sainte Croix avec les trois clous du supplice, avec les deux croix des larrons. Makarios, patriarche de Jérusalem approcha une femme malade, mourante des croix. Une seule guérit miraculeusement cette femme… disent les grand-mères et les vieux moines.
C'est une fête majeure de l'Orthodoxie, l'Exaltation de la Sainte Croix, le 14 septembre.
Constantin fit élever au lieu de la découverte miraculeuse la Basilique de la Résurrection (inaugurée en 335, trentième anniversaire de son règne).

Hélène s'endormit en Nicomédie (326 ou 328). Ses restes furent transportés à Rome. Ses funérailles y furent grandioses, elle était très aimée et respectée.

Mais... en 842 un prêtre de Reims déroba partie de ses restes, ramenés en Champagne, à l'abbaye d'Hauteville, près de Coutances, détruite par la Révolution. Le 20 novembre 1820, la Lieutenance de France de l'Ordre du Saint-Sépulcre en reçut la garde (ordre militaire institué en 1492, 39 ans après la chute de Constantinople, par le pape Alexandre VI, pour honorer les pèlerins de haut rang)

Les reliques de Sainte-Hélène, mère de Constantin le Grand, se trouvent à l'Église St Leu et St Gilles, 92 rue Saint-Denis, à Paris Ier...

Elles furent « prêtées », en 2004, le temps d'une liturgie, à l'église des Saints Constantin et Hélène, la deuxième paroisse grecque orthodoxe de Paris, fondée en 1936 par les Réfugiés-Échangés du traité de Lausanne. Hélène n'avait pas dû entendre d'oraison dans sa langue depuis bien des siècles... Les orthodoxes parisiens devraient saluer pieusement la sainte.

profil sans photo
reliques de Sainte Hélène en Grèce

Pendant un temps  ( du 14 mai au 15 juin 2017 ), les reliques de Sainte-Hélène étaient exposées pour la vénération à l'église Aghia Varvara (Sainte Barbara) à Athènes. Chez les orthodoxes, Sainte Hélène et son fils Constantin sont fêtés le 21 mai. C'est la fête  des très Grands Souverains Constantin et Hélène, égaux aux apôtres

http://orthodoxie.com/accueil-solennel-d...

Ça pourrait aussi vous intéresser...