Paradise Papers : la Commission européenne entame une procédure d’infraction contre Malte, Chypre et la Grèce

Quatre mois après les révélations des Paradise Papers, le communiqué de la Commission européenne est dénué de toute ambiguïté. « Les Paradise Papers ont dévoilé une fraude à la TVA de grande ampleur dans le secteur des yachts », a déclaré l'institution, jeudi 8 mars, en annonçant le lancement d'une procédure d'infraction contre la Grèce, Chypre et Malte pour leur taxation très avantageuse des navires de luxe. « Nous ne pouvons admettre ce type de traitement fiscal favorable accordé aux yachts privés, qui fausse la concurrence dans le secteur maritime », a également dénoncé le commissaire européen aux affaires économiques et financières, Pierre Moscovici, en dénonçant une atteinte « à la justice fiscale ».

Le lancement de cette procédure d'infraction confirme que plusieurs des révélations faites en novembre par le consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ en anglais), auquel Le Monde est associé, ont permis de découvrir des schémas d'évasion fiscale potentiellement illégaux. Les Paradise Papers - cette gigantesque fuite de données du cabinet offshore Appleby et d'une vingtaine de registres du commerce du monde...

Ajouter un commentaire