Fin de la crise en Grèce ? : « La question est de savoir à quel rythme la reprise économique va se poursuivre »

C'est une première depuis l'éclatement de la crise de la dette en 2010. Selon des données de l'Autorité grecque des statistiques (Elstat) publiées lundi 5 mars, la Grèce a renoué avec la croissance en 2017, avec une progression de son produit intérieur brut (PIB) de 1,4 % et quatre trimestres consécutifs de hausse. Comment expliquer ce rebond de l'économie grecque ? S'annonce-t-il durable ? Entretien avec Frédérique Cerisier, économiste chez BNP Paribas.

Lire aussi :   L'économie grecque est toujours convalescente

Quelles sont les causes de ce retour à la croissance en 2017 ?

Les principaux moteurs de l'activité ont été les exportations de biens, les revenus du secteur des services - ce qui inclut le tourisme - et le rebond des dépenses d'investissement. La consommation des ménages dans leur ensemble s'est seulement stabilisée (+ 0,1 %), ce qui est en soi un soutien à la croissance.

Les causes profondes de ce retour à la croissance sont liées à un environnement favorable, car la zone euro connaît sa plus forte croissance depuis 2007, et à une atténuation de l'effort budgétaire. Aujourd'hui, la Grèce dégage un excédent...

Ajouter un commentaire