Athènes : une grève entraîne la fermeture temporaire de l'Acropole

Le Parthénon n'a pas ouvert ses portes au public, ce 2 mars, à cause d'une interruption de travail de 24 heures des employés du ministère de la Culture qui protestent contre «le manque de personnel». Cet «avertissement» touche l'ensemble des sites de la capitale et de la Crète, à l'exception du musée de l'Acropole.

Les touristes devront admirer le joyau d'Athènes. De loin... Le Parthénon sur le rocher de l'Acropole, l'un des monuments antiques le plus visités dans le monde, restera fermé au public ce vendredi 2 mars à cause d'une grève de 24 heures des employés du ministère de la Culture, qui protestent contre «le manque de personnel».

» LIRE AUSSI - La Grèce refuse un défilé Gucci sur l'Acropole

Cette interruption de travail «d'avertissement», selon le président de la Fédération des employés du ministère, Yannis Papageorgopoulos, touche l'ensemble des sites archéologiques d'Athènes et de la Crète à l'exception du musée de l'Acropole qui reste ouvert.

«Nous réclamons surtout l'embauche de 200 gardiens des sites à travers la Grèce», a indiqué M. Papageorgopoulos rappelant qu'un avis de recrutement a été publié il y a deux mois dans ce sens par le...

Ajouter un commentaire

Articles similaires