Andrea Marcolongo, l'Italienne qui fait aimer les Grecs

PORTRAIT - Cette helléniste publie « La langue géniale, 9 bonnes raisons d'aimer le grec », best-seller en Italie, où elle exprime son amour pour la langue d'Homère et de Platon et rappelle sa beauté universelle.

Sa passion? L'étymologie. À commencer par celle de son prénom Andrea, qui vient du grec andros qui signifie «le mâle». «J'étais née prématurée, alors mon père s'est dit, garçon ou fille, peu importe, l'important est qu'elle vive», raconte-t-elle. En Italie, c'est un prénom exclusivement masculin. Ce qui occasionne, a-t-elle estimé, «environ trois malentendus» par jour. Et ce qui fait qu'elle aime se rendre à l'étranger ou le «a» de son prénom peut à nouveau sonner féminin. À 31 ans, Andrea Marcolongo éclate pourtant de féminité. Avec son piercing au nez, son tatouage sur le bras et sa chevelure blond platine, cette diplômée de lettres classiques n'a rien du stéréotype austère de la professeur de langues anciennes. C'est pourtant à cette cause aussi désuète qu'universelle que la jeune femme a voué sa vie.

De sa rencontre avec Homère et Platon, elle a tiré un livre,La langue géniale, 9 bonnes raisons ...

Ajouter un commentaire