En Grèce, le drame des ventes de biens saisis

REPORTAGE - Des milliers de propriétaires incapables de rembourser sont concernés.

À Athènes

Le mercredi, c'est jour de tension devant le «tribunal de paix» d'Athènes. Chaque semaine, ils sont plusieurs dizaines à s'y retrouver: propriétaires de biens immobiliers saisis par leur banque, politiques, forces de l'ordre et caméras de télévision. En quelques minutes, la situation dégénère.

Chacun se bat autour des ventes aux enchères. La procédure, imposée par les créanciers du pays (institutions européennes et Fonds monétaire international), est réglée comme du papier à musique: les quatre principales banques saisissent les biens immobiliers de leurs clients ...

Ajouter un commentaire