"On veut faire de la Grèce un repoussoir pour les migrants"

Lida Sarika, directrice de l'hôpital général de Leros, nous montre, très fière, le tableau qui orne son bureau. Très coloré, il représente de façon insolite les différents bâtiments de l'asile psychiatrique de l'île, situés de l'autre côté de la baie : "C'est un ancien patient qui l'a peint. Maintenant, il mène une vie normale à l'extérieur."

Ajouter un commentaire