En Grèce, le drame des saisies immobilières

La crise économique continue de faire des ravages dans le quotidien de milliers de Grecs.

On les avait oubliés, mais cette semaine les gaz lacrymogènes sont revenus en force dans tout le pays durant les manifestations d'opposition aux mises aux enchères des propriétés saisies pour dettes envers les banques. Au tribunal d'Athènes, les incidents ont été si violents que les 29 ventes physiques ont été annulées mais les ventes aux enchères électroniques ont eu lieu normalement, une première dans le pays. Les forces anti-émeute ont même empêché que les propriétaires des biens ainsi vendus entrent dans la salle alors que cette procédure est supposée être publique et ouverte à tous.

Commentaires

...s'enrichit"...!!! Le proverbe s'applique sans contestation possible à ces situation, dont nombre d'entre elles ne sont dues qu'à la mauvaises foi des mauvais payeurs...!!! Combien d'entre eux n'ont pas versé le moindre centime au lendemain de leur achat immobilier...??? La loi interdisant aux prêteurs, quels qu'ils soient, de faire saisie du bien en cas de défaut de paiement de l'emprunteur, était la porte ouverte à tous les abus, et sont nombreux ceux qui en ont usé et abusé...!!! "Bien mal acquit ne profite jamais", et donc vient le jour où il faut assumer ses mauvais choix...!!!

Ajouter un commentaire