Pierre-Antoine Delhommais - Varoufakis, le mauvais perdant

Yanis Varoufakis © AFP/ AFP / TOBIAS SCHWARZ

Inaugurant, mi-septembre, la Foire internationale de Thessalonique, le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, s'est réjoui de voir les investisseurs étrangers revenir dans son pays, affirmant que le Grexit était en train de se transformer en « Grinvest ». Après huit années de terrible récession, la croissance pourrait atteindre 2 % en 2017, une embellie qui a permis au taux de chômage de refluer de 28 à 21 % et à l'État grec d'avoir pu de nouveau, cet été, se financer directement sur les marchés financiers.

LIRE aussi Grèce : « De la lumière au bout du tunnel »

C'est en juillet 2015 que...

Ajouter un commentaire