Désaccord sur le tracé des frontières à Chypre

Les délégations rivales sur l'avenir de Chypre ne sont pas parvenues à un accord sur le tracé des nouvelles frontières internes de Chypre. Chacune qualifie d'«inacceptable» les propositions de l'autre, a déclaré samedi le ministre turc des Affaires étrangères.

Mevlut Cavusoglu a indiqué que la délégation chypriote grecque et la délégation chypriote turque ont chacune envoyé un courrier au secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres. Ces documents disent «qu'elles n'accepteraient pas les cartes qu'elles ont vues» concernant ce tracé.

Une semaine de négociations, organisée par l'ONU à Genève entre le président chypriote grec Nicos Anastasiades et le leader chypriote turc Mustafa Akinci, a suscité l'espoir qu'un accord serait rapidement possible pour réunifier l'île. Celle-ci est divisée depuis 1974.

espoirs douchés

Pour la première...

Ajouter un commentaire