Réformes : la pression monte sur Athènes

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, pendant la foire internationale de Thessalonique, dimanche dernier. Crédits photo : SAKIS MITROLIDIS/AFP

Le premier ministre grec, Alexis Tsipras, pendant la foire internationale de Thessalonique, dimanche dernier. Crédits photo : SAKIS MITROLIDIS/AFP

Presque oubliée avec le référendum en faveur du Brexit en juin, la saga grecque est toutefois loin d'être finie. Bien au contraire. Avec des négociations entre Athènes et ses créanciers (FMI, UE) en vue d'une réforme du marché du travail, les prochaines semaines s'annoncent périlleuses. Pas question de relâcher les efforts entrepris depuis la conclusion du troisième plan d'aide de 86 milliards d'euros à l'été 2015, insistent les créanciers de retour à Athènes cette semaine. Ils espèrent sceller un accord avant la fin du mois sur une quinzaine de mesures ...

Ajouter un commentaire