Moscovici appelle la Grèce à ne « pas jouer avec le FMI »

Le commissaire européen aux affaires économiques, Pierre Moscovici, enjoint à Athènes de ne pas « jouer avec le FMI », le Fonds monétaire international. Dans un entretien à paraître jeudi 14 janvier pour le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung, quelques heures avant la tenue d'une réunion des ministres des finances de la zone euro consacrée essentiellement à la question de la dette grecque, il réaffirme sa volonté de voir l'instance internationale participer au nouveau plan d'aide à la Grèce. Pour de nombreux pays membres ? et « non uniquement l'Allemagne » ? la contribution du FMI est « un point décisif », selon le Français.

Lire aussi : Grèce : le rôle du FMI dans le nouveau plan d'aide n'est toujours pas arrêté

L'organisme, qui a aidé Athènes lors des deux précédents programmes, n'a toujours pas confirmé son engagement pour le troisième accord, conclu le 13 juillet à l'issue d'un intense bras de fer. Ce nouveau coup de pouce, qui s'élève à quelque 86 milliards d'euros répartis sur trois ans, s'accompagne de coupes drastiques dans les aides sociales grecques et astreint le pays à une feuille de route d'austérité...

Ajouter un commentaire