Pour Varoufakis, la démocratie a été perdue en Europe

Dans un entretien accordé mercredi en Grèce et publié samedi dans Le Monde, l'ancien ministre avait déjà expliqué considérer le troisième plan d'aide à la Grèce comme une "capitulation" d'Athènes. (Crédits : © Jean-Paul Pelissier / Reuters)

L'ex-ministre grec des Finances Yanis Varoufakis, invité vedette de la "Fête de la Rose" organisée dimanche 23 août autour de l'ancien ministre de l'Économie Arnaud Montebourg, déplore dans une interview accordée au Journal du dimanche le recul de la démocratie européenne après que l'Eurogroupe a imposé ses conditions à la Grèce le 12 juillet pour obtenir le troisième plan d'aide.

"La seule chose effectuée le 12 juillet a été l'énorme claque infligée à la démocratie européenne. L'Histoire jugera très sévèrement ce qui s'est passé ce jour-là et particulièrement nos leaders qui poursuivent cette mascarade", déclare-t-il.

Et d'ajouter plus loin :

"Il faut relancer le dialogue et rétablir ce qui a été complètement perdu : la démocratie."

Dans un entretien accordé mercredi en Grèce et publié samedi dans Le Monde, l'ancien ministre avait déjà expliqué considérer le troisième plan d'aide à la Grèce comme une "capitulation" d'Athènes face à ses créanciers et a été conçu "pour faire sombrer" l'économie grecque.

"Si la Grèce tente, en dépit du bon sens...

Ajouter un commentaire