Démission de Giorgio Napolitano: "Un scénario grec en Italie n'est pas envisageable"

Giorgio Napolitano, président de la République italienne, vient d'annoncer sa démission.

Giorgio Napolitano, président de la République italienne, vient d'annoncer sa démission.

Le président italien Giorgio Napolitano a signé ce mercredi sa démission. Réélu en avril 2013 faute d'accord au Parlement sur un autre candidat, il n'avait pas caché, à 89 ans, son intention de quitter cette fonction avant la fin du septennat, en 2020. Pour le journaliste et écrivain italien Alberto Toscano*, l'avenir dépendra des alliances électorales. 

Quelle image Giorgio Napolitano laissera-t-il aux Italiens?

Il laissera une bonne image. Neuf années durant, le président Napolitano s'est battu en faveur d'une Italie gouvernable et réformable pendant une période de grands dangers. Faisant preuve d'une honnêteté personnelle certaine ainsi que d'une grande rigueur morale, l'écrasante majorité des opinions lui sera favorable. Seuls deux partis populistes -le Mouvement 5 étoiles de Beppe Grillo et la Ligue du nord- l'insultent et lui reprochent de ne pas avoir été neutre. Mais quoiqu'il en soit, son image est positive et cela ira en se renforçant. 

Comment s'annonce l'élection présidentielle?

Tout est possible en Italie! Le président est élu indirectement par un collège d'un millier de grands électeurs composé des représentants du Parlement...

Ajouter un commentaire